Critique Off.  La Mégère apprivoisée dans l'ambiance du Parrain - (11/07/21)

On connaissait le Much Ado About Nothing dirigé par Kenneth Branagh au cinéma, avec son casting à la diversité rafraîchissante (Denzel Washington en Don Pedro), mais qui restait finalement très british. Eh bien, avec cette version de La Mégère apprivoisée nous voici transportés dans l’univers du Sud de l’Italie de Coppola et de son Parrain, mélangé à de la musique chatoyante qui plairait à Dalida ! Et si les décors sont peut-être un peu sommaires, les costumes sont quant à eux originaux mais soigneusement choisis.
C’est certainement une manière merveilleuse de faire découvrir ou redécouvrir cette pièce du 16e siècle, l’une des trop rares comédies de Shakespeare.
Delphine Depardieu est rayonnante et saisissante dans ses postures de mégère, tantôt rebelle, sadique, ou conquise, Maxime Lombard dans le rôle du père fait vraiment Don Corleone mais c’est Cédric Colas qui nous époustoufle par son aisance dans le rôle du séducteur-dompteur, diabolique. Son élocution parfaite et son élégante gestuelle nous tiennent en haleine tout au long du spectacle. On ne s’ennuie pas une seconde.
Hossam Abou Zeid



La Mégère apprivoisée, de William Shakespeare, mise en scène Frédérique Lazarini, avec Delphine Depardieu, Cédric Colas...
Chêne Noir, Salle Léo Ferré, 8 bis rue Sainte-Catherine 84000 Avignon, 04 90 86 74 87, du 7 au 31 juillet 2021


Photo : La Mégère apprivoisée © Dr


Print Friendly Version of this pageImprimer / Enregistrer / Envoyer

Facebook

Dernières actus
-----------
-----------
-----------
-----------
Education
-----------