Critique In. Pinocchio(live)#2 : une performance très plastique - (10/07/21)

Pinocchio(live)#2, c’est une expérience que mène Alice Laloy en direct devant le public. Du moins, c’est ce qu’elle annonce. 10 enfants de moins de 10 ans sont grimés en Pinocchios : peinture blanche vaporisée sur tout le corps, yeux bleus collés sur leurs paupières fermées, bonnet sur la tête et panoplie du pantin, les gamins sont ensuite changés en marionnettes à fils manipulées par leur géniteur…
Certes, le message reste très abordable : l’enfant "manipulé" finit par s’émanciper de ses parents et devenir un véritable humain. Mais le process utilisé pour parvenir à cette résolution est saisissant. L’éducation à la chaîne de ces enfants effraie autant qu’elle fascine, la beauté des scènes, le perfectionnisme des enfants si petits et si professionnels émeut aux larmes. On peut toujours y lire une forme de maltraitance, mais ce que le spectacle délivre, c’est surtout un acte d’amour en vue d’une élévation de nos enfants.
Hélène Chevrier

Les enfants de la rédaction ont été fascinés


Pinocchio(live)#2, spectacle d’Alice Laloy
Gymnase du Lycée Saint-Joseph, rue des Teinturiers, jusqu’au 12 juillet





Photo : Pinocchio(live)#2 © Christophe Raynaud de Lage


Print Friendly Version of this pageImprimer / Enregistrer / Envoyer

Facebook

Dernières actus
-----------
-----------
-----------
-----------
Education
-----------