Critique In. Y aller voir de plus près : quand la guerre ne passionne guère - (11/07/21)

Si la proposition de la chorégraphe Maguy Marin est pertinente, questionner la guerre et les conflits actuels à la lumière des textes de Thucydide (philosophe athénien né vers 460 avant Jésus-Christ) sur la guerre du Péloponnèse, elle échoue pourtant à nous mobiliser et à nous intéresser. Ses quatre comédiens s’avancent costumés et masqués comme des héros du théâtre grec. Tombent masques et toges, commencent à la manière d’un chœur parlé et jouent de leurs quatre tambours tandis que se projettent des animations, des diapos des dirigeants contemporains de grandes puissances. La guerre du Péloponnèse est évoquée dans ce débordement de voix, les interprètes avalent le texte dare-dare et plutôt approximativement – éventuellement avec une sucette dans la bouche ! Les ambitions littéraires et historiques s’envolent ; l’art de la guerre entre Sparte et Athènes n’évite pas l’ennui. Le plateau se couvre d’un bric-à-brac hellénisant peu distinct : mer de tissu bleu, fruits, fleurs, pains, le texte passe en off, de grands écrans se déroulent renvoyant les portraits de Macron, Poutine, Thatcher, Sarko, Jean-Jacques Bourdin (!)… comme pour étayer une géopolitique en accord avec le texte. 

Thucydide méritait mieux, et nous aussi. C‘est certes juste et éclairant mais mal fait, riche mais fouillis, jusqu’à ce défilement de l’article "guerres" sur Wikipédia. Hélas interminable, lui aussi.
François Varlin


Y aller voir de plus près, conception Maguy Marin., avec Antoine Besson, Kais Chouibi, Daphné Koutsafti, Louise Mariotte.
Théâtre Benoit XII, 12 rue des Teinturiers 84000 Avignon, 04 90 14 14 14, à 18h du 12 au 15 juillet.



Photo : Y aller voir de plus près © Christophe Raynaud de Lage


Print Friendly Version of this pageImprimer / Enregistrer / Envoyer

Facebook

Dernières actus
-----------
-----------
-----------
-----------
Education
-----------