Le Festival d'Automne décalé jusqu'en juillet 2021 - (30/11/20) 

La 49e édition du Festival d’Automne à Paris ayant été stoppée par le reconfinement, la direction a reprogrammé les créations prévues en novembre jusqu'au mois de juillet 2021.

Dès le 15 décembre, le festival reprendra donc le cours de sa 49e édition.
Plus de 75 % des 45 programmes qui n’ont pas pu être présentés en novembre et décembre le seront au premier semestre 2021. Pour cela, des spectacles auront lieu tout au long des vacances scolaires de février et d’avril mais aussi en juin et juillet 2021.
Durant la période des fêtes de fin d’année, 7 programmes seront proposés dans 7 lieux partenaires (2 à Paris, 5 en Île-de-France), soit 42 représentations pour une jauge offerte de plus de 8 000 places.
Parmi les programmes présentés entre les 15 et 31 décembre 2020, plusieurs temps forts de la 49e édition : les créations attendues de Bartabas au Théâtre équestre Zingaro, de Gisèle Vienne à Nanterre-Amandiers, de Mohamed El Khatib & Patrick Boucheron à la Villette – avec le Théâtre de la Ville – et de Nacera Belaza à la MC93 – Bobigny ; Aristide Tarnagda présentera pour la première fois en France Plaidoirie pour vendre le Congo à partir d’un texte de Sinzo Aanza au Théâtre Jean Vilar de Vitry-sur-Seine ; un concert de l’Ensemble intercontemporain dirigé par Matthias Pintscher, avec un programme réunissant des œuvres de Jaehyuck Choi, Miroslav Srnka, Enno Poppe, à la Philharmonie de Paris ; Mohamed El Khatib reprendra également C’est la vie au Théâtre de Choisy-le-Roi.
À noter également que 10 % des programmes prévus en novembre et décembre 2020 seront reportés dans le cadre de la 50e édition, tandis que 5% n’auront lieu qu’à l’automne 2022. 
Enfin, quand la situation le permet, les programmes d’Education Artistique et Culturelle sont maintenus et le Festival poursuit la mise en œuvre de son axe solidaire tel qu’élaboré au printemps dernier : soutien aux artistes, aux auteurs et aux compagnies avec le maintien de plus de 75% du programme original ; indemnisation de toutes les compagnies ayant subi des annulations ; 4 000 places offertes aux soignants du groupe hospitalier AP-HP Sorbonne-Université et aux bénéficiaires d’association du champs social ; de nombreux programmes gratuits et accessibles à tous.


En photo : Mohamed El Khatib
Facebook