Le Festival d'Automne se réorganise - (2/11/20) 

Les théâtres et les festivals n'en finissent pas de s'adapter à la situation sanitaire. 
La 49e édition du Festival d’Automne à Paris, subit elle aussi de plein fouet la crise. Stoppée en pleine saison, la programmation pourrait bien êre reportée cet hiver et au printemps 2021. La direction envisage de reprogrammer les créations prévues en novembre d’ici le mois de juin 2021.

Depuis son inauguration le 5 septembre 2020, la 49e édition du Festival a d’ores et déjà réuni plus de 25 000 spectateurs autour de 130 représentations soit un taux de remplissage proche de 100%.
Du 30 octobre au 30 novembre 2020, le Festival aurait dû présenter à Paris (13 lieux) et en Ile-de-France (15 lieux) 27 programmes sur près de 200 représentations pour une jauge offerte de plus de 60 000 places.
Afin de tenir tous ses engagements envers les artistes et les publics, le Festival travaille dès aujourd’hui avec ses partenaires au report d’ici juin 2021, du maximum de créations initialement prévues en novembre parmi lesquelles :
Entretiens silencieux de Bartabas
Les Frères Karamazov de Sylvain Creuzevault
Catarina et la beauté de tuer des fascistes de Tiago Rodrigues
L’encyclopédiste et Suite n°4 de l’Encyclopédie de la parole
CASCADE de Meg Stuart

Parallèlement, et pendant toute la période de fermeture des théâtres au public, le Festival s’engage à maintenir – et dans la mesure du possible à développer – les projets d’éducation artistique et culturelle dans les écoles, collèges et lycées qui seront restés ouverts. Des présentations de spectacles, des lectures et des ateliers de pratique ou de sensibilisation seront aussi proposés en milieu hospitalier à destination des soignants et des malades isolés dans le cadre d’une convention signée dès le printemps dernier entre le Festival et l’AP-HP.

Durant cette nouvelle période de confinement nécessaire à la lutte contre la pandémie COVID-19, le Festival travaillera sans relâche à maintenir tous les liens qui unissent artistes, publics, institutions, monde de l’éducation nationale et de la santé.



En photo : Le Grand Inquisiteur de Sylvain Creuzevault qui devait présenter aussi Les Frères Karamazov