THEATRE DU NORD - LILLE - TOURCOING

du 17 au 20 septembre
Comme il vous plaira
William Shakespeare
Christophe Rauck
Théâtre du Nord
Pour ouvrir cette nouvelle saison, Christophe Rauck reprend à Lille cette joyeuse comédie réparatrice. Un spectacle porté par une troupe d’acteurs fidèles, où se mêlent le chant, la musique et le jeu.
Imaginez. Une forêt, profonde, en Angleterre. Un duc déchu qui s’y réfugie. Deux cousines qui s’adorent mais s’ennuient, quand l’amour les surprend. Leur fuite dans la forêt. Un jeune homme amoureux, haï par son frère, qui les rejoint. Ajoutez un berger, une bergère, Jacques le mélancolique… et le souffle de Shakespeare ! 
 
du 08 au 12 octobre
Un ennemi du peuple
Henrik Ibsen
Jean-François Sivadier
Théâtre du Nord
Les frères Tomas et Peter Stockmann ont fondé « L’Établissement des bains » qui assure la prospérité économique d’une petite ville portuaire du sud de la Norvège. Tomas, médecin intègre, mesure la qualité des eaux, tandis que Peter veille aux destinées de la commune dont il est le maire.
Quand une bactérie surgit dans les eaux des curistes, les masques tombent. Le médecin croit devoir la vérité au peuple quand le politicien ne songe qu’à défendre ses intérêts... 

du 06 au 07 novembre
Un jardin de silence
L (Raphaële Lannadère)
Thomas Jolly
Théâtre du Nord
Quand le metteur en scène Thomas Jolly et la chanteuse L (Raphaële Lannadère) partagent leur passion pour Barbara, avec avec BabX au piano. Ni biopic, ni tour de chant mais une plongée dans l’univers de la Dame en noir avec ses mélodies mais aussi ses mots relevés dans des interviews, des lettres…

du 19 au 20 novembre
Ma petite antarctique
Tatiana Frolova
Théâtre du Nord
Festival next
S’inspirant de La Reine des neiges, Tatiana Frolova explore, à partir de récits intimes contemporains et plus anciens, le gel des sentiments. 
À partir des témoignages de ses compatriotes de Komsomolsk-sur-Amour, situé à l’extrémité de l’Eurasie, et de récits intimes plus anciens, Tatiana Frolova file la métaphore de la glace… pour évoquer une Russie au présent et à l’avenir gelés…

du 27 au 30 novembre
Pelléas et Mélisande
Maurice Maeterlinck
Julie Duclos
Théâtre du Nord
Mélisande est une jeune femme en fuite. Au prince Golaud qui la découvre en pleurs dans la forêt et lui déclare son statut et sa généalogie, elle répond venir d’ailleurs. Et c’est de cet être – et non d’une histoire – que Golaud tombe amoureux, s’occupant d’elle, l’épousant et l’emmenant dans le château de son grand-père. Là, Mélisande y rencontre Pelléas, le demi-frère du Prince. Tout est dit. Ou plutôt tout est non-dit, suggestion et projection...

du 04 au 08 décembre
Arctique
Anne-Cécile Vandalem
Théâtre du Nord
2025. Quelque part entre le Danemark et le Groenland à bord du Cristal-Serenity.
Six inconnus, invités par des lettres anonymes, embarquent clandestinement à bord de cet ancien navire de croisière de luxe, qui a heurté dix ans plus tôt une plateforme pétrolière. Mais le bateau qui les remorque les abandonne en haute-mer.
Les voici prisonniers des glaces…

mercredi 04 décembre
Dear life
Alice Munro
Wang Chia-Ming
Le Phénix, Valenciennes
Festival next
Le metteur en scène s'empare de nouvelles de l'autrice canadienne, Alice Munro, qui racontent quatre histoires de femmes dont les vies vont soudain basculer. Membre du Shakespeare's Wild Sisters Group, Wang Chia-Ming signe un spectacle remarqué au Festival des Arts de Taïpei où il fut créé en 2018. 

du 11 au 19 décembre
Plus grand que moi
Nathalie Fillion
Théâtre du Nord, Grande Salle
Solo anatomique
Elle pédale, elle a 11 kilomètres à faire. Cassandre Archambault turbine sur son vélo d’appartement sous les toits de Paris. Le monde va mal, Cassandre cherche sa place dans la cité et sur la terre. Elle se mesure, les bras, les jambes et les intestins qu’elle estime à 8 mètres. Tout est plus grand qu’elle. Elle panique et se rassure, parle avec un ours blanc, s’adresse à Zeus qui ne lui répond pas. Elle est seule en scène et c’est toute une génération qu’on entend vibrer, rire et pleurer de son impuissance, de sa rage et de sa poésie.

du 20 au 21 décembre
Terabak de Kyiv
Stéphane Ricordel
Dakh Daughters
Théâtre de l'Idéal
Spectacle en famille
Six filles peinturlurées, venues de Kiev, multi-instrumentistes - violon, violoncelle, piano, batterie - avec dans la voix, la rage des combats qu’il reste à mener autant que le chant de leurs aïeules. Les Dakh Daughters, dénichées à Kiev par Stéphane Ricordel, mènent avec le metteur en scène un cabaret où défilent des numéros de cirque plus talentueux les uns que les autres. Trampoline, trapèze, magie, mât chinois : avec fougue, ces dames donnent le La !

du 15 au 30 janvier
La Faculté des rêves
Sara Stridsberg
Christophe Rauck
Théâtre du Nord
Création
« Vivre dans cette société, c’est au mieux y mourir d’ennui », écrit Valerie Solanas dans SCUM Manifesto, pamphlet coup de poing appelant à la rébellion des femmes et à l’éradication des mâles. Fascinée par cette artiste sans concessions, connue pour sa tentative d’assassiner Andy Warhol, Sara Stridsberg évoque dans son roman, La Faculté des rêves, la personnalité complexe et tourmentée de cette femme à la croisée des chemins entre combat féministe et engagement artistique.
À partir de ce texte adapté pour la scène, Christophe Rauck, pour reprendre les mots de l’autrice suédoise, part à la recherche du « paradoxe » Valerie Solanas. Pour dire sa langue insensée et le désir brûlant de « la ramener à la vie et de la laisser vivre à jamais».

du 04 au 08 février
Les mille et une nuits
Guillaume Vincent
Théâtre du Nord
Un roi, trahi par son épouse, la décapite. Dorénavant, il déflorera chaque soir une jeune vierge qu’il exécutera le matin venu. Personne ne parvient à arrêter la barbarie.
Jusqu’à ce que Shéhérazade lui raconte chaque soir une histoire qu’elle interrompt à l’aube. Le roi, curieux de connaître la suite, lui laisse ainsi la vie sauve…

du 12 au 15 février
De l'ombre aux étoiles
Jonathan Châtel
Théâtre de l'Idéal
Andreï, astrophysicien, vit en exil avec sa famille et ses assistants, dans un observatoire situé au sommet d’une montagne. Dévoué à l’étude des astres, il ne veut pas entendre la révolution qui gronde en bas et à laquelle prend part son fils aîné, Alexandre, avec sa compagne, Milana. C’est elle qui revient annoncer la disparition d’Alexandre dans les geôles des bourreaux, confrontant Andreï à son crime d’indifférence. 

jeudi 05 mars
Et pourquoi moi je dois parler comme toi ?
Anouk Grinberg
Nicolas Repac
Théâtre du Nord
On connaît de l’Art brut la peinture, la sculpture, mais on ne connaît pas les textes bruts. Ce sont le plus souvent des lettres d’hommes et de femmes que la famille ou la société avaient enfermés. Mis hors du monde, ils ont envoyé des lettres, des supplications, des poèmes, des signes stridents de vie. Mais rien de tout ça n’a été lu. Aucun d’eux bien sûr ne pensait faire de l’art. Ils n’y connaissaient rien. Et pourtant ces textes sont du pur art, tant l’inventivité dans la langue et la pensée est grande.

du 10 au 14 mars
Le reste vous le connaissez par le cinéma
Martin Crimp
Daniel Jeanneteau
Théâtre du Nord
Alors que les deux fils d’OEdipe, Étéocle et Polynice, s’apprêtent à s’affronter, leur mère Jocaste entreprend une ultime tentative de conciliation pour empêcher une guerre qui ravagerait Thèbes. Un groupe de Phéniciennes en route pour Delphes, se retrouve bloqué à Thèbes, témoins des événements cruels qui marquent la destinée des Labdacides. Elles soulèvent en choeur, sur un mode ludique, les questions qui ont mené à ce conflit… 

du 18 au 22 mars
Le Pays lointain (Un Arrangement)
Jean-Luc Lagarce
Christophe Rauck
Théâtre de l'Idéal
Louis, revient dans son pays lointain - celui où il est né - dire à sa famille qu’il va mourir. Il emmène avec lui la famille qu’il s’est construite durant ses années à Paris.

du 25 au 29 mars
Le dernier jour du jeûne et l'envol des cigognes
Simon Abkarian
Théâtre du Nord
Le dernier Jour du jeûne (2013) raconte comment les jeunes filles de la famille s’émancipent du patriarcat domestique et religieux. L’Envol des cigognes (2017) raconte la même famille déchirée par la guerre civile, le monde qui s’abîme, le paradis perdu.

du 03 au 05 avril
Le petit poucet
Simon Falguières
Théâtre de l'Idéal
En famille
C’est l’histoire d’un petit garçon, minuscule, tout gris et qui ne parle pas, qui sauve ses cinq frères quand leurs parents bûcherons, qui ne peuvent plus les nourrir, les abandonnent dans les bois. Il va aller cogner à la porte de la petite maison de l’ogre mangeur d’enfants. Sur une table de bois, un monde merveilleux se construit et se déconstruit autour des deux parents qui se métamorphosent en deux ogres bouffons.

mercredi 29 avril
Avril
Françoise Morvan
André Markowicz
Théâtre du Nord, Grande Salle
Depuis plusieurs années, Françoise Morvan se livre à une expérience de poésie surtout destinée à un public qui ne lit pas de poésie. Mettant ses textes en résonance avec les chansons du répertoire traditionnel breton interprétées par Annie Ebrel et avec la poésie russe, elle compose des histoires très simples, nées d’un lieu et d’un temps précis mais ouvrant sur la poésie universelle : ici, l’adolescence et le trouble d’un printemps froid, une journée de lessive en avril dans un village de Cornouaille – et la poésie russe en écho à la tradition chantée de la Bretagne intérieure pour dire le passage d’un âge à l’autre. 

du 05 au 09 mai
Harlem Quartet
James Baldwin
Élise Vigier
Théâtre du Nord
Dans Just above my Head (1979), traduit en France sous le titre de Harlem Quartet, James Baldwin (1924-1987) raconte l’histoire de la famille Montana. Elise Vigier met en scène cet immense récit sur la destinée humaine dans lequel le romancier américain décrit à travers l’existence de Hall, la vie d’une communauté noire de Harlem entre 1945 et 1975. Violence, sexe, combat pour les droits civiques et chants de Gospel à la gloire de Dieu…

du 26 au 30 mai
Un instant
Marcel Proust
Jean Bellorini
Théâtre de l'Idéal
Dans la pénombre, on distingue un immense amoncellement de chaises vides et une grande échelle qui mène à une mansarde, comme suspendue dans le vide. Un jeune homme apparaît. Une vieille femme aussi. Camille de La Guillonnière, acteur fétiche de Jean Bellorini, est Marcel et dit les mots de Proust. Des mots qui aident Hélène Patarot, complice de Peter Brook, à dire les siens, à se raconter. La voici à l’âge de 3 ou 4 ans débarquée en France après Diên Biên Phu dans une ferme du Berry.
Avec une grande délicatesse, ses souvenirs s’entremêlent avec ceux de l’enfance fragile de Proust auprès de sa mère, et la relation tendre et profonde avec sa grand-mère…

Pratique


CDN Lille - Tourcoing – Hauts-de-France

Théâtre du Nord – Lille
4, place du Général de Gaulle
59026 Lille
tel : 03 20 14 24 24

Idéal  – Tourcoing 
19, rue des Champs
59200 Tourcoing
tel : 03 20 17 93 30



Billeterie
03 20 14 24 24


Site internet :

www.theatredunord.fr