LA COLLINE

Dévoilement de la programmation 2020
lundi 9 septembre à 19h
avec Wajdi Mouawad et les artistes programmés
entrée libre sans réservation
dans la limite des places disponibles

Data Mossoul
texte et mise en scène Joséphine Serre
du 18 septembre au 12 octobre 2019 au Petit Théâtre
À la façon d’un kaléidoscope, Data Mossoul met en scène une ingénieure du web privée d’une partie de sa mémoire, un bibliothécaire collectant les écrits d’anonymes, une archéologue à Mossoul sauvant des tablettes d'argile millénaires des destructions de Daesh et le roi-scribe assyrien Assurbanipal. Évoluant dans ces strates de géographies, d’époques et de civilisations, ces quatre personnages sont liés par la notion de conservation des récits et de transmission de l’Histoire. Avec, en filigrane, la figure de Gilgamesh, roi mythique sumérien dévoré par le désir de trouver l’immortalité et héros du premier récit de l’histoire de l’humanité.
Data Mossoul interroge la puissance de l’écriture dans son rapport à l’intime, mais aussi à la mémoire, aux civilisations, au temps, à l’autre, à la vie, à la mort et à l’absence. La confusion entre informations et vérité, la prolifération des images, le cheminement vers ce qu’on pourrait appeler une privatisation de la mémoire sont autant de thèmes brûlants que Joséphine Serre explore dans les méandres de ce voyage sur l’écriture, ou la réécriture de l’Histoire.

L'Animal imaginaire
texte, mise en scène et peintures Valère Novarina
du 20 septembre au 13 octobre 2019 au Grand Théâtre
Après la création de L’Homme hors de lui en septembre 2017, Valère Novarina et Wajdi Mouawad ont poursuivi le fil d’une conversation où la question de l’écriture était abordée en sous-entendus, comme effleurée à travers des considérations sur le temps, l’espace et cette perpétuelle entrée de l’acteur sur le plateau qui vient porter, apporter, transporter, délivrer presque à la manière du livreur qui, après avoir garé son véhicule, livre sa marchandise : la parole.
Mais d’où arrivent les acteurs de Valère Novarina ? D’une antichambre qui sépare la scène du lieu de la catastrophe ? Du lieu de l’horreur ? Ou des coulisses d’un guignol ? Après L’Origine rouge, L’Acte inconnu et La Scène, naissance d’un nouveau spectacle pour le grand théâtre.

Points de non-retour [Quais de Seine]
texte et mise en scène Alexandra Badea
du 7 novembre au 1er décembre 2019 au Petit Théâtre
Pour ce deuxième volet de la trilogie Points de non-retour, Alexandra Badea place au centre de l’histoire le personnage de Nora, réalisatrice de documentaires pour la radio publique française. Au cours d’un voyage en Algérie, sur les traces de son grand-père qu’elle n’a jamais connu, Nora tente de combler les silences de son père sur ses origines. Dans cette quête, elle sera confrontée à la complexité de la guerre d’Algérie, moins manichéenne qu’au temps des affrontements entre indépendantistes et partisans de l’Algérie française.
Quelle est la responsabilité de l’Histoire dans les déchirements de cette famille aux origines mixtes, comme il en existe tant ? C’est une question qui relie tous les personnages de cette  fresque déployée en trois parties dont la première, Thiaroye, est créée à La Colline en septembre 2018. Alexandra Badea et sa troupe d’actrices et d’acteurs poursuivent leur traversée de l’Histoire contemporaine et plus que jamais universelle de la France.

Mort prématurée d’un chanteur populaire dans la force de l’âge
un spectacle d’Arthur H et Wajdi Mouawad
du 13 novembre au 29 décembre 2019 au Grand Théâtre
«Ainsi dirait-on d’une navette spatiale qui chercherait à rejoindre la lune : une erreur d’un seul degré au lancement la ferait passer à des milliers de kilomètres de sa destination et la voici jetée dans le noir sidéral vers le plus improbable des destins. Si cela est vrai des vaisseaux, cela l’est aussi des rêves et des idées, des hommes et de leur existence».
Wajdi Mouawad
Au seuil de la cinquantaine, Archibald est un chanteur apprécié. Il jouit autant des suffrages du public que du respect du milieu de la chanson, bénéficiant d’une visibilité dans la plupart des médias officiels. Mais un peu moins qu’avant. C’est donc un chanteur au bord de l’amertume, qui fait cependant tout pour ne pas y sombrer. Songeant à sa longue carrière, l’idée d’une célébration parfois lui traverse l’esprit, mais son ex-manageur a une meilleure idée.
Né de la rencontre entre Arthur H et Wajdi Mouawad, ce récit est celui d’une angoisse : Comment se libérer de ce regard du monde qui nous détermine, quitte à tout voir tomber en ruine ? Une tragi-comédie, forcément, tant il est vrai que toute mésaventure qui arrive à un artiste a toujours une part éminemment risible.

Fable pour un adieu
texte et mise en scène Emma Dante
du 11 au 22 décembre 2019
au Petit Théâtre
spectacle jeune public dès 8 ans
Librement inspiré de La Petite Sirène de Hans Christian Andersen, Emma Dante écrit et met en scène un conte contemporain où la magie prédomine. L’histoire se déroule à la veille de Noël, dans un pays de glace. Alors que de nombreux enfants attendent leurs cadeaux sous le sapin, une petite fille grelotte au dehors. Elle brave le froid et dans ses rêves, elle s’imagine en sirène. De la réalité de la vie à la puissance de l’imaginaire, qui aura le dessus ? Les paris sont ouverts, mais la vérité réside peut-être dans une troisième voie.
Pour ce premier rendez-vous à La Colline avec l’auteure et metteure en scène sicilienne Emma Dante, petits et grands sont invités à découvrir cette création.

Pratique


La Colline
15 rue Malte-Brun
75020 Paris
métro Gambetta


Information : 
01 44 62 52 52
billetterie@colline.fr



Site internet :

www.colline.fr