ESPACE ARAGON - VILLARD BONNOT

Vendredi 13 septembre 
Survol de la saison 
à partir de 18h30
Pour ceux qui n’auraient pas pu être des nôtres à la présentation de saison du 11 juin, nous survolerons ensemble les différents événements prévus en 2019-2020. Tout sera mis en œuvre pour vous renseigner et vous éclairer sur les spectacles à venir. 
Suivi de :
J'IRAI ATTERRIR CHEZ VOUS
Film de Antoine BOISSELIER primé « Icare du long métrage » en 2017 / Coupe Icare /
Durée : 1h 
Puis échange sur le vol libre en présence de Antoine Boisselier.
Tout public
Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles

Antoine Boisselier, pilote de deltaplane, multiple champion de France, part à la rencontre de pilotes passionnés qui ont le même objectif que lui : percer les secrets de l’air et repousser leurs limites pour réaliser des vols de distance records au dessus des montagnes des Alpes. 
En se lançant le défi de la grande traversée des Alpes en mode vol - bivouac, Antoine Boisselier est parti avec son parapente sur les traces de Didier Favre avec l’envie, comme lui, de partager l’aventure avec le plus grand nombre ! 
Le vol bivouac, comme il l’a conçu, est un voyage au gré des vents, un voyage où alternent la marche en montagne, les vols de distances mais aussi et surtout une aventure humaine faite de rencontres. Mais solliciter l'aide des gens pour se loger et se nourrir n'est pas toujours facile, comme d'ailleurs parcourir 750 kilomètres en partant de St Hilaire du Touvet pour aller se baigner en mer Adriatique !

Vendredi 27 septembre à 20h
A.L.C.O.O.L 
Tungstène Théâtre
Théâtre et danse d’après La vie matérielle de Marguerite Duras
Public : ados (à partir de 15 ans), adultes
Durée : 1h

Deux comédiennes se livrent à une chorégraphie littéraire qui raconte l’alcoolisme au féminin avec les mots de Marguerite Duras.
L’alcool faisait partie de la vie de Marguerite Duras qu’elle a tout naturellement fait entrer dans sa littérature. Il représente cet état célébré dans toute son œuvre : la perte de conscience de sa propre identité. Une dépossession totale de soi qu’elle essayait elle même d’atteindre.
A.L.C.O.O.L est une esquisse perçante, un regard sensible sur cette addiction au féminin. 
Le texte oscille entre un récit autobiographique et une analyse sociétale et philosophique de l’alcoolisme.
Deux comédiennes, deux tables, deux bouteilles, une chorégraphie littéraire, des mots subtilement orchestrés par Marguerite Duras.
La matière chorégraphique s’inspire de gestes en lien avec celui de boire et d’être saoul.  Les corps tentent de raconter le plaisir, la désinhibition, la fête … jusqu’à la chute. 
Pas de moral ni de jugement dans ce texte.
Conception et jeu : Chloé Hervieux et Céline Riesen
 
Vendredi 11 octobre à 20h
L’ASCENSEUR
Compagnie L’Alinéa
Texte de Jean-Pierre Roos
Mise en scène : Thierry Tochon
Avec Clémence Sage et Pierre-Hervé Thivoyon 
Théâtre
Public : ados (à partir de 12 ans), adultes
Durée : 1h20

Quand deux individus, en panne dans le même ascenseur, vont s’apporter un regard nouveau sur leur vie et se libérer du silence qui est pire que tout. 
L’histoire  d’une  rencontre  imprévue entre deux inconnus qui ne se seraient pas jetés le moindre regard si les portes s’étaient ouvertes, et qui, forcés de se côtoyer, s’apprennent dans ce huis clos d’un mètre carré, entre deux âges et deux étages.
Sarah et Simon vont nous embarquer dans leur solitude, dans leur intimité attachante, drôle et émouvante. Lui, désabusé et sarcastique. Elle, écorchée vive et dévorée par la rancune. 
Cet enfermement forcé, cet échange obligé, va opérer en eux une prise de conscience de l’importance d’être. Cet ascenseur va devenir le lieu des révélations, des découvertes sur eux-mêmes; introspection qui finira par déconstruire leurs certitudes. 

Mercredi 6 novembre à 10h30
Scolaires : mardi 5 novembre à 9h15, 10h45 et 14h30
BOBINES ET FLACONS
Compagnie Artiflette
Avec : Charlotte Boiveau et Myriam Vienot
Mise en scène : Hélène Grange
Théâtre d’objet, ombre chinoise, cirque, comptines
Jeune public dès 3 ans
Durée : 30 à 50 mn (selon le public)

Dans cette ancienne boutique,  flottent des parfums bien particuliers. 
Bienvenue chez Lucette !
Chez Lucette, on trouve de tout.
Des chansons dans les flacons, des comptines dans les bobines, 
Des histoires dans les tiroirs, des acrobates dans les petites boîtes, 
Dans les bouteilles, des merveilles, dans les valises, des vocalises,
Des mystères dans les panières, 
Ca trafique, ça vous pique ! 
Quelle boutique fantastique !
Avec Lucette, la vendeuse de cette échoppe, le commerce est toujours impeccable. Dans ce joyeux bazar, chaque chose a bien sa place. 
Seulement voilà, avec Marie-Renée, araignée enthousiaste et maladroite qui vit dans la boutique, derrière l’étagère, la vie de Lucette n’est pas toujours de tout repos !
Mais en dépit de son dégoût et de son embarras, Lucette va petit à petit accepter la présence insolite de Marie-Renée à ses côtés.

Vendredi 15 novembre à 20h
Co plateau
Tout public
PICKY BANSHEES 
Folk, soul et rock
Samuel Chaffange : Chant, guitare, harmonica, percussions
Cindy Ladakis : Chant, percussions
Aurélien Le Bihan : Contrebasse, basse
Laurent Nedja : Batterie

Durée : 1h
Un monde situé quelque part entre Grenoble, le Tennessee et le Wyoming.
 Il y a parfois des groupes qui s'invitent dans votre bulle et l'ambiance 
change, se fait plus dense, comme si l'air se chargeait d'une 
mélancolie sublime. Les Picky Banshees sont de ces petites merveilles musicales, joyeusement addictives.
Ils étoffent un répertoire americana, où le mariage entre Folk, 
Soul et Rock, balaie le temps pour remettre au goût du jour nos vieux 
45 tours branchés à plein régime sur le XXIe siècle.
Sur le combo classique, joliment orchestré, de ce répertoire, Aurélien et Cindy ouvre les espaces, conjuguant ensemble leurs goûts et influences : Johny Cash, Neil Young et les grands « songwriters » folk américains, bien sûr, mais aussi les voix de Aretha Franklin et Billie Holliday, quelques souvenirs des vinyles familiaux (Pink Floyd, Dire Straits, les Beatles) et les plumes sombres de Bashung et Nick Cave.
(Co plateau)
GUNWOOD
TRAVELLING SESSIONS

Blues, folk et rock
Gunnar Ellwanger : guitare, voix
Jeff Preto : basse, harmonica, banjo, percussions, voix
David Jarry-Lacombe : batterie, claviers, voix

Durée : 1h30
Ce trio cosmopolite évoque d'emblée les grands espaces.
De l’Irlande à l’Ouest américain, du rock au blues, du folk à la country, Gunwood nous convie à un voyage musical aux inspirations multiples.
Ces trois voix, bercées par le grunge des années 90, n’ont pas trahi l'héritage blues, rock et folk de leurs ainés : Springsteen, Neil Young, ou Simon et Garfunkel, pour ne citer qu’eux.
Gunwood cherche en effet à réunir folk et rock, à créer un pont entre les chansons traditionnelles irlandaises et les guitares en liberté de Sonic Youth, Pearl Jam ou Nirvana. 
Cela donne une palette de sonorités et d’influences riches qui fait toute la particularité de ce trio, porté par la voix rauque de Gunnard Ellwanger. 
C’est aussi une puissance instrumentale délivrée par les trois musiciens, tous chanteurs avec un goût affirmé pour les harmonies vocales. De cette contrainte initiale – chanter à trois voix – Gunwood a fait un outil de recherche privilégié, et la source de sa singularité. 
Dans ses textes, le chanteur porte un discours humaniste qui traite de la quête de soi-même et de la recherche d’authenticité. 
 
Vendredi 29 novembre à 20h
LES GOGUETTES 
(En trio mais à quatre)

Spectacle musical humoristique
Aurélien Merle, Clémence Monnier, Valentin Vander, Stan
Mise en scène : Yéshé Henneguelle

Public : ados, adultes
Durée : 1h15

Une revue de presse musicale satirique et engagée. Les Goguettes s’amusent en musique à une critique salutaire de notre société !
Trois chanteurs et une pianiste chantent des titres connus sur lesquels ils écrivent de nouvelles paroles : cela donne une goguette.
Une écriture acérée, subtile, jamais méchante ni vulgaire, une interprétation musicale soignée et une mise en scène percutante : tous les ingrédients sont réunis pour vous faire rire dans ce spectacle musical pertinent et impertinent.
Les plus grands tubes de la chanson française sont détournés avec virtuosité dans le seul but de rire des évènements politique, social ou people. Ces parodies musicales, mises bout à bout, constituent une revue de presse en musique hilarante ! 

Jeudi 5 décembre à 14h
Représentation uniquement en temps scolaire mais ouverte à tout public (dans la limite des places disponibles)
DANS LA PEAU DE CYRANO
La Compagnie qui va piano
Nicolas Devort
Seul en scène - Théâtre et humour
Texte et interprétation : Nicolas Devort
Direction d’acteur : Clotilde Daniault
Lumière : Jim Gavroy et Philippe Sourdive
Composition : Stéphanie Marino et Nicolas Devort
Production / Diffusion : Pony Production

Public : jeunes (dès 8 ans), adultes
Durée : 1h

Pas facile d'être un nouveau de la classe, surtout quand on bégaie et que l'on est inscrit d'office au cours de théâtre ! 
Colin fait sa rentrée dans un nouveau collège. Compliqué de passer du monde de l’enfance à celui des grands, surtout quand on est « différent ». La route est semée d’embûches. Mais une rencontre déterminante avec son professeur de théâtre, figure paternelle et bienveillante, guidera ses pas vers un nouvel essor, comme une nouvelle naissance. 
C’est lui qui est choisi pour jouer Cyrano ! Le texte d'Edmond Rostand qui se lit en filigrane permettra à Colin de dépasser ses peurs.
Seul en scène, avec pour tout accessoire une chaise, Nicolas Devort donne corps avec aisance et fluidité aux différents protagonistes, faisant naître images et émotions tout au long du récit. 
A la façon de ce garçon qui entre dans la peau d'un personnage, cet interprète hors pair devient, avec légèreté, efficacité et en un clin d'œil : Colin, tête enfoncée dans les épaules avec ses bégaiements; Maxence, droit comme un i et sûr de ses mots, ou encore Adélaïde cultivant les attitudes précieuses… 
Spectacle déjà accueilli en décembre 2018 et reprogrammé en lien avec la Faïencerie (la Tronche).

Jeudi 19 décembre à 20h
REFUGIEE POETIQUE
Claire Ducreux
Théâtre gestuel
Création et interprétation : Claire Ducreux
Musiques originales : Jorge Sarraute, David Moreno et Mayte Martin
Lumières : Rafael Roca
Sculpteur : Eduardo Cuadrado

Public : famille dès 7 ans
Durée : 1h

Oh temps, suspends ton vol !
Par une nuit enneigée, une vagabonde trouve refuge dans un parc, auprès d’une sculpture qui devient son compagnon de voyage. Deux barrières suffisent à symboliser son univers empreint de douceur et de poésie. Poème visuel, rythmé par la neige tombant un peu… beaucoup… jusqu’à la tempête.
Claire Ducreux nous invite avec beaucoup de sincérité sur un chemin où l’âme et le geste se confondent dans une sublime chorégraphie des émotions. À la croisée du théâtre, de la danse, du mime et du clown, cette performance scénique nous permet de vrais moments de magie théâtrale.
«  Au moment de jouer, je recherche le chemin le plus simple et direct entre l'âme et le geste.
Mon personnage de vagabond, métaphore de ce qui est vulnérable, rêve que son monde retrouve sens et beauté et m’amène ainsi à mon simple défi artistique et humain : chercher authenticité et humilité afin de partager de simples émotions. » Claire Ducreux

Vendredi 10 janvier à 20h
ECHOS
Cie Alexandra N'Possee 
Danse hip hop - création 2018
Chorégraphie : Abdennour Belalit 
Interprétation : Abdennour Belalit, Alexandre Sanavixay, Laurent Kong A Siou, Mickael Arnaud, Islam El Shafey 
Création lumière : Stéphane Avenas
Texte et mise en scène théâtrale : Fréderic Kocourek
Adaptation musicale : Cie Alexandra N’Possee
Public : jeunes dès 6 ans, ados, adultes
Durée : 1h

La fragilité de la danse et de l'environnement. 
Pièce chorégraphique de Abdennour Belalitpour cinq danseurs, «Échos» invite l'art et l'écologie à dialoguer. Se faire l'écho de soi-même, de ses ondes, de ses murmures dans un environnement traversé par les ondes et le souffle de l'autre, de tous les autres, de tout ce qui vit. 
Semer des graines de visions, de réflexions, avec sagesse ou folie. 
Une graine de silence, puis une de mémoire, puis une autre de rêve, puis une autre d'exil… Se servir du geste de semer comme de la base d'une expression, d'un mouvement, d'une direction, d'une histoire commune… 
Et puis semer les mots, les paroles, comme les gestes et la musique, en rythme, pour qu'ils dansent, tourbillonnent, se mêlent à la terre mère et fassent naître les êtres futurs qu'il faudra aider à lever, à se nourrir, à mûrir et à engendrer de nouvelles graines. 
Ici, on danse l'écologie, la biodiversité du mouvement, la fragilité de la danse et de l'environnement.

Mercredi 15 janvier à 10h30
Scolaires : mardi 14 janvier à 10h et 14h
LU
Cie Maduixa Teatre 
Danse théâtre et vidéo - Création 2019
Interprètes : Laia Sorribes et Melissa Usina 
Idée et direction : Joan Santacreu 
Dramaturgie et adjoint de direction : Paula Llorens 
Direction chorégraphie : Baldo Ruiz 

Public : famille dès 4 ans
Durée : 40 minutes

Parfois, la seule manière de combattre la souffrance est de se réfugier dans un univers imaginaire. 
Un endroit entouré de pauvreté. Malgré leur jeune âge, chaque jour, deux enfants sont confrontés à la tâche difficile de gagner leur pain. Ces deux jeunes filles travaillent et travaillent encore dans les champs, sans repos. Mais pour survivre, elles ont transformé leur labeur en un jeu. 
Car jouer leur permet de répondre à leurs besoins de regarder, de toucher, d’inventer, d’imaginer, de créer, de rêver ... 
« Lu » veut montrer le pouvoir de la créativité et de l’imagination comme forme d’évasion face à la cruauté et à la dureté de la vie. 
Un montage poétique et magique pour se laisser porter par les émotions de la danse et des images, images formées de points, telles une vue d’avion sur des terres cultivées. Les œuvres de l’artiste japonaise Yayoi Kusama se sont avérées un outil d’inspiration pour la création de différentes scènes du spectacle. 
La compagnie Maduixa teatre a souvent été accueillie à l’Espace Aragon : « RAS », « Consonnant » « Dot ». Dans cette nouvelle création qui ressemblera par la forme à « RAS » - projection vidéo au sol et danse -, et avec toujours la même intention : chercher la manière de combiner les images avec les mouvements chorégraphiques, avec l’objectif de trouver les beaux moments qui se convertissent en poésie visuelle. 

Vendredi 24 janvier à 19h30
Scolaire : vendredi 24 janvier à 14h
ZEBRE A TROIS 
« DUR COMME FAIRE »

Concert de chansons jeune public
Hervé Peyrard : Chant, clarinette, ukulélé
Sylvain Hartwick : Guitares, voix
Ludovic Chamblas : Percussions, voix
Laurent Chieze : Contrebasse, voix
Julie Berthon : Regard extérieur

Durée : 1h
Jeune public à partir de 6 ans

Des chansons qui abordent bien des sujets sans en avoir l’air !
Ils s’appellent Zèbre à Trois, mais sont quatre ! 
Nos quatre gais lurons nous offrent « Dur comme faire », un nouveau concert dans lequel on retrouve, comme dans les précédents, des chansons aux textes soignés et des mélodies entraînantes. Elles abordent, sans en avoir l'air et tout en s’amusant, la dyslexie, l'absence, la mémoire, …
À travers ces chansons pleines d’humanité, qui touchent les petits comme les grands, Zèbre à trois nous conduit à porter un regard singulier sur le monde qui nous entoure, à faire confiance à notre intelligence, nos émotions et dessine en filigrane une agréable sensation de liberté.
Amis depuis toujours, les quatre garçons chanteurs, musiciens et comédiens sèment ensemble ces bouts d’histoires et les arrosent de leur sensibilité pour faire naître un jardin musical vivace et vivifiant ! Ils se font plaisir sur scène, ça se voit, ça s’entend et leur bonne humeur est communicative !
« Un jardin où il fait bon flâner et dont on ressort, des images dans les yeux, un sourire perché aux lèvres en sifflotant un air qui nous reste en tête. »

Vendredi 14 février à 20h
LES PETITES REINES
Compagnie Soy création
Théâtre
Mise en scène : Justine Heynemann
Adaptation Rachel Arditi et Justine Heynemann
Avec en alternance : Rachel Arditi, Justine Bachelet, Barbara Bolotner, Salome Dienis Meulien, Tiphaine Gentilleau, Léa Girardet, Pauline Jambet, Mounir Margoum, Fédérica Martucci, Clara Mayer, Yasmine Nadi, Sylvain Sounier
Vidéo : Nuno Pires

Public : ados dès 13 ans, adultes 
durée : 1h15

La force de cette œuvre est sans aucun doute sa faculté à aborder des thématiques de fond comme l’exclusion ou le harcèlement avec une forme légère et ludique. 
Depuis trois ans, sur Facebook, Mireille Laplanche, 16 ans est élue Boudin d’Or de son lycée (titre insultant qu’elle a décidé de porter haut, parce qu’elle en a eu marre de pleurer, ça lui prenait beaucoup trop d’énergie !) mais cette année elle est seulement Boudin de Bronze ! 
A la rencontre d’Hakima et Astrid, - élues Boudin d’Argent et Boudin d’Or - elle réalise qu’elles ont en commun, outre leur « être boudin », une nécessité commune : s’inviter, le 14 juillet, à la Garden-Party de l’Elysée. 
Elles décident de rejoindre Paris et sa présidentielle pelouse, en vélo !
Commence alors pour la fine équipe un road - trip déjanté, jalonné de rencontres insensées, d’imprévus festifs, de pluies battantes et d’émotions aussi fortes que leurs courbatures. Un voyage qui fera d’elles de véritables petites reines.
Le rythme de la pièce est celui de cette course : effréné, intense et, lorsque l’effort est trop assourdissant, il se brise soudain laissant la place à des moments suspendus, véritables respirations ou chacun puise en lui la force pour repartir de plus belle. 

Vendredi 13 mars à 20h 
T’ES TOI !
Compagnie L’Eternel été
Eva Rami
Seule en scène - Théâtre et humour
Durée : 1h15
Public : ados (dès 13 ans), adultes

«Apprendre à être» est une quête perpétuelle qui m’obsède comme en témoigne le titre de la pièce. C’est le «travail de toute une vie» ! 
Dans son premier seule en scène « VOLE ! », Eva Rami nous retraçait le passage ô combien difficile de l’adolescence vers l’âge adulte. Dans le second volet qui s’intitule  «  T’ES TOI !  », elle retrouve le personnage d’Elsa, confrontée au regard familial (plus particulièrement paternel) et à celui de son milieu professionnel.
A travers les différents personnages qu’elle interprète, tour à tour « attachiants  », fantasques, mégalos, horripilants, Elsa nous confie ses difficultés pour trouver sa place et imposer ses choix de vie.
Loin de réduire son propos à l’univers du théâtre, elle nous embarque dans un monde qui nous est familier et auquel chacun d’entre nous peut s’identifier.
La mère (toujours fumeuse chronique), le père (figure centrale de ce second volet), la grand-mère maternelle  (pas moins excentrique), la grand-mère paternelle (à l’accent niçois prononcé), ainsi  que plusieurs nouveaux personnages (professeurs, metteurs en scènes, réalisateurs…), accompagnent Elsa dans sa construction de jeune femme, pour le meilleur et pour le pire. 

Jeudi 26 mars à 20h
Scolaire : vendredi 27 mars à 10h
ZWAI
Compagnie E1NZ
Cirque
Idée, création artistique et jeu : Jonas Slanzi, Esther Slanzi 
Composition et arrangement musical : Robin Oswald 
Directeur : Schang Meier 
Conseillers artistiques : Laura Tikka, Andreas Muntwyler, Maja Weiller 
Costumes : Olivia Grandy 

Durée : 1h05
Public : famille dès 6 ans

Les situations du quotidien sont ici renversées et les lois de la physique testées jusqu'à leur limite. Une parabole sur la vie et l’amour.
Résumer le duo d’artistes suisses E1NZ en quelques mots n’est pas chose aisée. Impossible de mettre Esther et Jonas Slanzi dans des cases. Au-delà des genres, les deux adeptes de « l’art - performance » fusionnent en parfaite harmonie, vitesse et légèreté, éléments acrobatiques, tours de cirque et magie théâtrale. 
ZWÄI est une pièce circassienne à tiroirs dans laquelle deux personnages se rencontrent. 
Chacun est obnubilé par sa perception personnelle : lui est à la recherche de l’ordre parfait, elle aspire à l’aérien des hauteurs. 
Chacun s’immisce dans la réalité de son partenaire de jeu avec malice, stratégie et amour. On se chamaille, on se taquine, on s’aime. A cet égard, les conflits sont résolus avec créativité jusqu’à ce que finalement les personnages constatent qu’ils ont besoin l’un de l’autre pour réaliser leurs rêves. 
Esther et Jonas mêlent différents genres artistiques et prouesses esthétiques : au théâtre et à la musique, ils ajoutent les arts du cirque : jonglage, équilibre, corde, diabolo. Accessoires qu’ils réinventent, exploitent et détournent constamment de leur fonction première

Vendredi 3 avril à 20h
LA TRAGEDIE DU DOSSARD 512
Yohann Metay
Seul en scène - Théâtre et humour
De et avec Yohann Metay
Régie technique, lumière, son : David Blondin

Durée : 1h40
Public : jeunes (dès 10 ans), adultes

Quand les fantasmes de gloire se confrontent aux limites du corps humain, que les hallucinations font parler les marmottes et que votre foie vous fait une crise de nerfs digne des plus grandes tragédies antiques, il faut forcément en faire un spectacle... et comique si possible !
Yohann Métay plante le décor : sur scène, il parlera de sport. Mais au delà du décor, il faut y voir le sens. Fort de son expérience de coureur de l’UTMB (Ultra-Trail du Mont-Blanc), il offre aux spectateurs un spectacle d’aventure, une épopée. 
L’histoire : un jour, un type décide de faire la course autour du Mont Blanc ! À pied ! Pourquoi ? Pour l’orgueil, pour trouver un sens au temps qui passe, pour devenir quelqu’un ? 
Dans une quête haletante du héros qui est en lui, il devra faire avec les crampes, les doutes, les autres coureurs, les hypoglycémies, les questions existentielles, les délires intérieurs pour atteindre son rêve : finir...vivant ! Un spectacle hors norme où tout le monde se reconnaît, même les plus sédentaires !
Car, d’un thème original, Yohann Métay, grâce à son interprétation réaliste et son écriture ciselée, embarque avec lui toute la salle sur les chemins escarpés de l’UTMB : Une vraie performance !
« La Tragédie du Dossard 512, c’est la tentative, burlesque, d’écrire sur l’humanité qui court après elle même. Un conte, une tragicomédie, qui cherche à explorer cette soif de conquête identitaire, cette quête absurde de sens qui pousse les hommes à se lancer sans cesse des défis. » Yohann Méthay

Jeudi 16 avril à 20h
LET’S DANCE REMIX
Compagnie Les 7 familles Re-création 2019
Théâtre musical
Avec Emmanuèle Amiell, Marc Balmand, Erwan Flageul, Marie Neichel, Daniel Martin.
Texte et mise en scène : Emmanuèle Amiell
Son : Sylvain Audemard
Lumières : Christophe Tarro Toma
Arrangement musicaux : Erwan Flageul
Scénographie : Daniel Martin
Durée : environ 1h30
Public : ados (dès 13 ans), adultes

Alors que sa vie lui semble ne plus correspondre à ses aspirations, Suzanne largue les amarres et prend la route en laissant derrière elle son quotidien. À la faveur de rencontres marquantes, en chemin, notre discrète héroïne va faire une rencontre décisive : un groupe de musique spécialisé dans les reprises de chansons de David Bowie. Cette femme timorée, complexée, se met à nu auprès d'inconnus, fait une mise au point sur sa vie, sur ce qu'elle est, veut et aime vraiment... Et elle change.  Une histoire de femme et de reconstruction sur fond de musique pop-rock. Un véritable travail d’arrangements et de recomposition musicale a été effectué par Erwan Flageul afin d’offrir aux spectateurs une immersion originale, un pas de côté, une autre écoute de l’œuvre de Bowie. Ce spectacle n’est pas un hommage à l’homme disparu mais bien le cœur de la narration, l’argument de cette fiction musicale

Jeudi 14 mai à 19h30
Scolaires : vendredi 15 mai à 10h
A TES SOUHAITS !
De Fabio Marra
Compagnie Petit-Mélo

Théâtre jeune public
Texte : Fabbio Marra
Mise en scène Gustavo Araujo
Avec Gustavo Araujo, Elisa Falconi, Edouard Michelon, Thilina Pietro Femino
Creation marionnettes : Virginie Costelli
Musiques : Fabio Gorgolini, Zingarone, Natale la Riccia
Peinture : Alexandre Popof

Durée : 55mn
Public : famille dès 5 ans

« A tes souhaits ! » interroge avec humour le monde de l’enfance et l’âge adulte.
Nora est une petite fille de sept ans. Pour elle, pas question de grandir. En revanche, sa maman est persuadée qu’elle est grande désormais et qu’il faut jeter tous ses jouets, y compris son doudou Théodore. 
Nora grandit, les années passent et le jour de son vingt-huitième anniversaire arrive. Elle décide de faire un voeu, le même qu’elle fait chaque année pour son anniversaire : redevenir une enfant et partir dans le monde de la fantaisie pour toujours.
Soucieuse de sa liberté et atterrée à l’idée d’assumer ses responsabilités, elle refuse catégoriquement de devenir une adulte. A tel point que, lorsque Rémi lui fait sa demande en mariage, elle fuit. 
« A tes souhaits ! » est un spectacle qui parle à tout le monde : aux enfants qui deviendront adultes et à tous ceux qui ont désiré un jour retourner à l’âge où tout semble possible.

Mardi 26 mai à 20h
LA BUVETTE, LE TRACTEUR ET LE CURÉ
Une pièce de Serge Papagalli - Création 2019
Comédie du Dauphiné
Théâtre et humour
Avec Gilles ARBONA, Stéphane CZOPEK, Christiane PAPAGALLI et Serge PAPAGALLI
Décor et accessoires : Daniel MARTIN
Création Son et lumières : Jean-Christophe HAMELIN et Claude PAPAGALLI
Chargé de Production : Alexandre TROVATO

Public : ados (dès 10 ans), adultes

« Pour toutes celles et tous ceux qui suivent depuis le début, la vie de cette famille de petits paysans dauphinois en moyenne montagne, tout est dit. 
Pour les autres, quelques explications sont nécessaires.  Cette sixième pièce que je leur consacre est donc, comme d'habitude, une tragédie burlesque, une comédie rurale qui parle avec tendresse de ces petites, très petites exploitations agricoles de nos parents, nos grands parents, nos oncles qui ont nourri la France dans les années de mon enfance et qui ont du mal à survivre dans ce début de 21ème siècle qui n'épargne personne.  
Nous retrouvons donc Aimé, le chef de famille. Agriculteur pourtant à la retraite, mais qui ne veut pas abandonner et cherche toujours de nouveaux moyens pour poursuivre son exploitation. Seront là également sa femme Louise, Désiré son neveu simplet et philosophe et la cliente du gîte. 
Et puis, chose que les Maudru n'avaient jamais abordé en cinq épisodes, l'apparition de la religion et de Dieu par l’intermédiaire d’un nouveau personnage, le curé (Gilles ARBONA) qui va se heurter en voulant organiser une kermesse à des paysans profondément laïcs. Ce sera une joute de bons mots : le berger des âmes versus le berger du troupeau ; car comme chacun sait, au commencement était le verbe.

Clôture de la saison
Mardi 9 juin à 20h
LEONID
Musique et chanson
Nouvelle création – novembre 2019
Guitare, chant, percussions : Fafa Daïan  « Leonid »
Percussions, chœurs, accordéon, samples, claviers : Remi D'Aversa 
Son : Benoît Perez 
Lumières : Victor Maillardet 

Durée : non connue à ce jour 
Tout public
Léonid, cœur léger !
 
Sur scène, Léonid est un duo bien singulier. Une paire de cousins qui ne font qu'un. Un répertoire de chansons sensibles, singulières, humaines et personnelles. Un orchestre à deux, dirigé par une complicité sans faille et un goût commun pour le travail bien fait. 
« A tous les deux, on a monté un spectacle complètement hybride. Rémi est un musicien génial. Il joue de tout, on l’appelle « la pieuvre ». Il fait l’orchestre. Il a un clavier dans chaque main, une grosse caisse, un pad, il fait les chœurs en même temps. Le tout avec une humilité, une simplicité et une sensibilité qui sont rares et essentielles pour moi. Notre complicité est sans aucune faille. 
Les textes ? Ils sont un peu cyniques et jamais méchants. Comme j’ai beaucoup de pudeur, je ne veux surtout pas tomber dans le pathos et le larmoyant. J’ai au fond de moi des peurs et des préoccupations qui sont assez lourdes, j’ai donc trouvé le moyen de les exprimer à travers l’ironie, la légèreté et le cynisme.» Fafa Daïan
« Les arrangements légers et sautillants servent avant tout de cocon joyeux au jeu des sonorités qui s'entrechoquent ou se caressent. » Philippe Menard

Pratique


ESPACE ARAGON 
19bis bd. Jules Ferry 38190 VILLARD-BONNOT


Information : 
04 76 71 22 51 
tous les jours de 16h30 à 20h

Site internet :

espace-aragon.fr
w