LA COMEDIE DE SAINT-ETIENNE - centre national dramatique

Parce qu’ils ont
L'École (déc)ouverte / Atelier-spectacle de la promotion 27
En guise de «projets personnels» en 3e année, la promotion 27 propose une création collective qui part de l’envie d’«être ensemble».
De cette création collective, on ne sait rien, ou presque, sinon le désir de ces jeunes comédien(ne)s de se mettre «en bande, en farandole, en équipe, puisqu’aujourd’hui ce n’est peut-être pas rien de se réunir, d’écouter [leurs] colères, [leurs] peurs et [leurs] désirs». Une proposition qui se veut libre et à découvrir en toute liberté.
Mercredi 21 Septembre 2016 - Samedi 24 Septembre 2016 
Théâtre Jean Dasté

Nicht Schlafen 
Les ballets C de la B / Alain Platel

«Cette danse s'inscrit dans le monde, et le monde appartient à tous».
Telle est la devise de la prestigieuse troupe créée par Alain Platel, chorégraphe accueilli pour la première fois à Saint-Étienne. Depuis leurs débuts, Les ballets C de la B associent à leurs créations chorégraphiques des artistes de disciplines et d'horizons différents, créant un mélange unique de visions artistiques et un style inimitable.
Vendredi 30 Septembre 2016 
Théâtre Jean dasté

Par-delà les marronniers, Revu(e)
Jean-Michel Ribes

«Peu de gens les connaissent, leur vie fut courte et leur oeuvre encore plus. Voici l’histoire de messieurs Arthur Cravan, Jacques Rigaut et Jacques Vaché.»
Poètes phares du mouvement Dada, ces trois dandys révoltés des années vingt ne sont pour autant pas connus du grand public. à contre-courant de leur époque, ces géniaux marginaux incarnent l'insolence d'être, la liberté de la différence, l’anticonformisme.
Mercredi 05 Octobre 2016 - Vendredi 07 Octobre 2016 
Théâtre Jean Dasté

1336 (Parole de Fralibs)
Philippe Durand

«C’est dur de faire vivre la démocratie, mais on s’y attache... C’est plus dur, mais on s’est facilité la tâche, on a éliminé ce qui coûte le plus cher dans l’entreprise : y aura pas d’actionnaires chez nous !»
Derrière «1336» se cache un décompte de jours de lutte, ceux passés de la fermeture de l’usine Fralib jusqu’à la fin du conflit entre Unilever et les ouvriers du groupe, fabriquant les thés Lipton et Éléphant. 1336 est aussi aujourd’hui la nouvelle marque des thés produits par la SCOP qu’ils ont créée en 2015. 1336 (parole de Fralibs) raconte ce combat de David et Goliath modernes.
Mardi 11 Octobre 2016 - Vendredi 14 Octobre 2016 
Théâtre René Lesage

La Cuisine d’Elvis
Lee Hall / Pierre Maillet

«Peut-être que la vie n’est pas de la tragédie. Peut-être que la vie, c’est ces tous petits moments qui nous aident à continuer dans l’obscurité. Comme un délicieux dîner, ou un petit moment de tendresse, ou un sourire… Peut-être que c’est pas renoncer qu’il faut, peut-être qu’il faut essayer. La vie, c’est un truc bizarre, non ?»
En Angleterre, une famille d’aujourd’hui ou presque. Dans le foyer vivent Mam, épouse et mère anorexique de 38 ans follement éprise de la vie, Dad, le père devenu paralytique à la suite d’un accident de voiture et ancien sosie d’Elvis Presley, ainsi que leur fille Jill, âgée de 14 ans, présentée comme grosse et passionnée de cuisine. Quand Mam noue une liaison avec Stuart, un jeune et beau superviseur de gâteaux, les autres occupants de la maison n’y seront pas indifférents à bien des égards…
Mardi 11 Octobre 2016 - Vendredi 21 Octobre 2016 
L'Usine

Marivaux en actes
L'École (déc)ouverte / Atelier d'interprétation de la promotion 28
direction Vincent Garanger

avec les élèves comédien(ne)s Solène Cizeron, Fabien Coquil, Vinora Epp, Romain Fauroux, Hugo Guittet, Cloé Lastère, Fatou Malsert, Alexandre Paradis, Noémie Pasteger, Flora Souchier
Jeudi 13 Octobre 2016 - Samedi 15 Octobre 2016 
La Comédie

Macbeth quand même
Jean-Paul Delore

«Macbeth. Encore un général mal préparé et, quand même, prêt à tout. Et ses collègues ? Solides et égarés. Comme la femme et les trois hommes, dans le lieu clos. Comme nous. Comme tous les étrangers.»
Attention, ceci n’est pas une adaptation de la pièce de Shakespeare.
Quatre acteurs sud africains, une femme et trois hommes, vont tenter de jouer les personnages de Macbeth. Tous vivent à Johannesburg. Là-bas, ils sont aussi linguistes, rappeurs, chanteurs, professeurs d'université, danseurs, poètes. Ils jouent au cinéma, à la télévision ou dans la rue. La frontière entre leur vie intime et la pièce de Macbeth semble poreuse... Un musicien les accompagne. Jusqu’où seront-ils prêts à aller pour assouvir leurs désirs ?
Mardi 18 Octobre 2016 - Jeudi 20 Octobre 2016 
Théâtre Jean Dasté

OEuvrer
Laure Bonnet

«Travailler/oeuvrer ? On pourrait y réfléchir mais il faut une journée. OEuvrer pour une cause, nourrir mieux les gens. Pour moi, oeuvrer c'est ça. Changer le monde, j'y crois pas, mais apporter un peu de bien-être aux gens, c'est changer soi-même, c'est une révolution.»
OEuvrer nous plonge dans le quotidien d’un couple moderne. À travers des situations cocasses sur le chantier de leur maison, ils confrontent leur vision du travail et la place qu’il occupe dans leur vie. Pourquoi se lève-t-on le matin ? Où puisons-nous ce courage ? Le travail est-il une servitude ou une valeur ? Quel est son avenir dans une société en pleine mutation où l’emploi manque ?
Jeudi 03 Novembre 2016 - Samedi 05 Novembre 2016 
L'Usine

Les armoires normandes
Les Chiens de Navarre / Jean-Christophe Meurisse

«On n’est jamais aussi con que le premier jour du printemps. On palpite, on espère, on tombe ou on devient un cheval fou. Le tout avec les mains moites et un petit bout de salade collé entre les dents. Comme les palmiers sauvages de l’Alaska, l’amour existe.»
Les armoires normandes invite à s’interroger sur le rapport amoureux à travers ses joies et ses misères affectives. Qu’est-ce que l’amour ? Le célibat ? Le couple ? Dix acteurs improvisent avec humour et irrévérence sur ces questions, proposant aux spectateurs d’explorer en groupe, en duo ou en solo, plusieurs variations sur le même thème.
Mardi 08 Novembre 2016 - Jeudi 10 Novembre 2016 
Théâtre Jean Dasté

Big Data
Benjamin Villemagne

«Big data est une expression anglophone utilisée pour désigner des ensembles de données qui deviennent tellement volumineux qu'ils en deviennent difficiles à travailler avec des outils classiques de gestion de bases de données ou de gestion de l'information…» (Wikipédia)
Entrez dans la matrice, vous ne verrez plus internet comme avant…
Un homme avance sur scène et allume son ordinateur portable. Devant vos yeux, des centaines, des milliers de pages web s’érigent, défilent, se succèdent à un rythme de plus en plus effréné. Petit à petit vous pénétrez dans la machine-cerveau, et dès lors vous vous transformez à l’instar de cet homme, en homo numericus.
Lundi 14 Novembre 2016 - Vendredi 18 Novembre 2016 
l'Usine

L’enquête au plateau
L'École (déc)ouverte / Atelier-spectacle de la promotion 28 

Le Nimis Groupe travaille depuis cinq ans autour des politiques migratoires européennes en questionnant le rôle qu’y tiennent les États européens indépendamment de l’Union, et la France en particulier selon deux axes complémentaires : la recherche documentaire, à la fois théorique et de terrain ; et la recherche dramaturgique et de plateau à travers des ateliers avec des
demandeurs d'asiles. Au moment où la «crise migratoire» d’une ampleur inédite mais prévisible sature l’espace médiatique et politique depuis plus d’un an, revenir sur ces questions est paru indispensable : quelle politique d'accueil ? Quels enjeux ?
Samedi 19 Novembre 2016 - Samedi 26 Novembre 2016 
Théâtre Jean Dasté

Holloway Jones
Evan Placey / Anne Courel

«Une erreur dans l’équipement, dans l’habillement, peut te coûter ta peau. Si tes cheveux prennent le vent pas comme il faut, si tes chaussures se coincent dans la pédale pas comme il faut…»
Holloway ne connaît pas son père. Elle porte le nom de la prison où elle est née, où sa mère est encore incarcérée. à 12 ans, l’adolescente vit d’une famille d’accueil à une autre. Un futur qui paraît tout tracé… Pourtant, Holloway va n’avoir de cesse de se battre contre le déterminisme. Son combat passe par le vélo, un BMX. Elle va croiser sur son chemin un coach qui veut l’intégrer à l'équipe junior des Jeux olympiques, mais aussi Avery un petit voyou chef de bande, les services sociaux, les voisins, les policiers, les matons,…
Jeudi 24 Novembre 2016 - Vendredi 25 Novembre 2016 
Centre culturel La Ricamarie

Sous l’armure
Catherine Anne / Christian Duchange

Un château-fort au Moyen-Âge. Une guerre se prépare, Monseigneur, le maître des lieux, fera tout pour la gagner. Il décide que son fils adoptif Thibault l'accompagnera sur le champ de bataille, et que sa fille Christine sera envoyée au couvent. Mais l'intrépide jeune fille refuse d'étouffer sous un voile, et le sensible Thibault ne supporte pas l’idée de verser le sang.
Mardi 29 Novembre 2016 - Jeudi 01 Décembre 2016 
Théâtre Jean Dasté

Murs
Jérôme Richer / Abdelwaheb Sefsaf

«Depuis la chute du mur de Berlin, le 9 novembre 1989, qui fut un formidable espoir de réconciliation et d'échange pour l'humanité toute entière, jamais les hommes n'ont construit autant de murs.»
Au fil des spectacles, Abdelwaheb Sefsaf creuse un même sillon. L’auteur, metteur en scène, comédien et chanteur n’a de cesse de construire des ponts entre les cultures par la musique et les textes, de gommer les différents et les différences, de réconcilier le Nord avec le Sud.
Mardi 13 Décembre 2016 - Jeudi 15 Décembre 2016 
Théâtre Jean Dasté

Ce qui nous regarde
Myriam Marzouki

«Si la femme ne porte pas de voile, qu'elle se fasse tondre ! L'homme, lui, ne doit pas se voiler la tête : il est l'image et la gloire de Dieu.» (extrait de L’Épître aux Corinthiens, Saint-Paul)
Myriam Marzouki, connue pour son travail d’exploration des imaginaires contemporains, s’intéresse pour ce nouveau projet à un sujet sensible, qui suscite curiosité, incompréhension, peur, fascination, rejet : la femme voilée.
Ce qui nous regarde n’interroge pas le voile mais les regards que nous portons sur lui. Que voyons-nous au juste quand nous parlons du voile ? Comment regardons-nous celles qui le portent ? Avec quelles mémoires, quels désirs, quels imaginaires ? Quels affects déclenchent-ils ?
Mercredi 04 Janvier 2017 - Vendredi 06 Janvier 2017 
Théâtre Jean Dasté

Je crois en un seul dieu
Stefano Massini / Arnaud Meunier

«Je ne sais pas, je l’ai fait et c’est tout. Je l’ai fait».
Eden Golan, 50 ans, est une professeure d’Histoire juive. Elle fait partie des milieux de la gauche israélienne. Shirin Akhras, 20 ans, palestinienne, est étudiante à l'Université de Gaza. Elle cherche à devenir une martyre d’Al-Qassam.
Mina Wilkinson, 40 ans, est une militaire américaine. Elle fait partie des troupes qui prêtent main forte à l’armée israélienne dans les opérations anti-terroristes. Ces trois femmes racontent chacune les mois qui les séparent du 29 mars 2002. Leurs récits se croisent, se mêlent, s’entrechoquent, et tendent vers ce terrible acmé, un attentat dans un bar de Tel Aviv.
Mardi 10 Janvier 2017 - Vendredi 20 Janvier 2017 
L'Usine

Mon fric
David Lescot / Cécile Backès

«On peut pas accumuler tout le temps tu vois. Contrairement à ce qu'on nous dit. On a besoin de dépenser. C'est pas seulement une loi économique, c'est une loi physique, physiologique, psychologique, philosophique, tout ce que tu veux.»
Dans Mon Fric, David Lescot écrit le récit d’une vie, celle de Moi, à travers le prisme de son rapport à l’argent, entre 1972 et 2040. Un Moi, auquel on s’identifie très vite. L'enfance, avec les premières étrennes, encore empreinte d’URSS, de culture marxiste, d’argent de poche et de rock. L'âge des possibles, où l'on apprend à dépenser l’argent qu’on n’a pas toujours, avec les copains ; y défilent le chanteur Renaud, l’Inde, Darty. Enfin, le fric qu’on gagne vraiment, pour assurer son ménage, une enfant, c’est l’avènement du libéralisme sauvage. Puis le divorce, les pensions alimentaires, l’espoir des économies alternatives, et avec l’âge, un certain détachement.
Mercredi 11 Janvier 2017 - Vendredi 13 Janvier 2017 
Théâtre Jean Dasté

Les affaires sont les affaires
Octave Mirbeau / Claudia Stavisky

«Nous leur avons tout pris... leurs petits champs... leurs petites maisons... leurs petits jardins... pour arrondir ce que mon père appelle son domaine...»
Isidore Lechat est un homme d’affaires sans scrupules, propriétaire richissime, qui n’a de cesse de vouloir agrandir sa puissance, menant campagne pour être député, cultivant un goût pour la biologie expérimentale et brassant des affaires plus douteuses les unes que les autres.
Écrit en 1903, ce chef-d’oeuvre théâtral d’Octave Mirbeau est d’une déroutante contemporanéité. La société qu’il y dépeint, d’une grande violence, gangrenée par le culte de l’argent et du pouvoir, ressemble de très près à la nôtre.
Jeudi 19 Janvier 2017 - Samedi 21 Janvier 2017 
Théâtre Jean Dasté

Les Fourberies de Scapin
Molière / Marc Paquien

«À vous dire la vérité, il y a peu de choses qui me soient impossibles, quand je m'en veux mêler.»
Profitant de l’absence de leurs pères respectifs, Octave et Léandre se sont mariés l’un avec Hyacinthe, jeune fille pauvre de naissance inconnue, l’autre avec Zerbinette, une jeune bohémienne. Malheureusement, Argante et Géronte rentrent avec des projets de mariage différents pour leurs fils. Les jeunes gens se tournent alors désespérément vers Scapin, qui coule des jours paisibles dans une bicoque face à la mer.
Mardi 24 Janvier 2017 - Mercredi 25 Janvier 2017 
Opéra de Saint-Étienne

Au plus fort de l'orage
Igor Stravinsky / Matthieu Cruciani

Igor Stravinsky (1882-1971), le célèbre compositeur, et Ernest Ansermet (1883- 1969), chef d’orchestre suisse non moins talentueux, se lièrent d’une longue et profonde amitié l’un pour l’autre, et eurent un échange épistolaire de plus de cinquante ans.
Génie cosmopolite, protéiforme et provocateur, Stravinsky n’eut de cesse de décrypter un XXe siècle plein de révolutions formelles et de bouleversements géopolitiques et esthétiques pour mieux s’adresser à lui.
Vendredi 27 Janvier 2017 
Théâtre Jean Dasté

Le Carnaval Jazz des animaux
Camille Saint-Saëns / The Amazing Keystone Big Band

Après Pierre et le loup… et le Jazz, The Amazing Keystone Big Band poursuit son exploration de la musique classique en s’emparant de la célèbre oeuvre de Camille Saint-Saëns. Cette fantaisie animalière écrite en 1886 décrit en musique les allures, les cris et les mouvements d’animaux. La formation jazz redistribue les cartes : ici le lion sera interprété par le trombone ; la basse-cour représentée par les trompettes ; la tortue incarnée par un saxophone ténor ; l’éléphant personnifié par le tuba ; le kangourou sautera au rythme du piano stride ; le coucou chantera par le biais de la clarinette ; etc.
Vendredi 27 Janvier 2017 
Opéra de Saint-Étienne

Kamyon
Michael De Cock

«Si tu dois choisir, si tu dois vraiment choisir… a dit maman… Tu prends qui ? L’ourson au manteau trop étroit, le singe au sac jaune vert, le petit canard borgne au grand bec ou le capitaine avec la grande boussole autour du cou ?»
Depuis le camion où elle est cachée, une petite fille nous raconte le voyage qui l’a menée jusqu’ici. Elle dit son école et son pays en ruine, comment elle est partie, ce qu’elle ressent d’avoir dû laisser derrière elle, sa maison, ses jouets, ses amis, sa grand-mère, son père,...
Lundi 30 Janvier 2017 - Vendredi 03 Février 2017 
Parc François Mitterrand

Naufragé(s)
Gabriel F.

«GASPARD - Je n'aurais jamais imaginé que quelqu’un pourrait embaucher un prostitué pour un spectacle de théâtre…
GABRIEL - Pourquoi pas ? Il existe beaucoup de solitude dans le théâtre.»
Un acteur décide de raconter la plus belle histoire d'amour du monde : son histoire. Pour cela, il habille quelque peu la réalité, la détourne, la réinvente pour rendre son autobiographie plus glamour. Tel un Robinson Crusoé de théâtre, il a recours à plusieurs procédés pour tromper la solitude qu’engendre son monologue : il converse avec sa voix enregistrée, fait de longues séances de karaoké afin de se sentir accompagné d’un orchestre… Toutes ces tentatives se soldent par le même constat : il est tout seul. Une idée géniale lui vient alors. Il va embaucher un escort boy pour lui tenir compagnie tout au long du spectacle. Cette décision ne va-t-elle pas lui faire perdre le contrôle de sa création ? Naufragé(s) parle de la place de la fiction, de la nécessité d’aimer, du fantasme d'une vie idéale mais également des aléas du processus créatif et de sa difficile maîtrise. Une fable sensible pleine de poésie.
Lundi 30 Janvier 2017 - Vendredi 03 Février 2017 
L'Usine

Terre noire
Stefano Massini / Irina Brook

Tout commence lorsqu’une voiture s’arrête au bord du champ de canne à sucre du fermier Hagos. L’agent commercial d’Earth Corporation lui fait miroiter de l’argent, beaucoup d’argent. Son voisin a déjà capitulé : il exhibe une voiture flambant neuve devant son terrain qui donne cinq récoltes par an. Comme tous les paysans de la région, Hagos tombe dans le piège.
Vendredi 03 Février 2017 
Célestins – Théâtre de Lyon

Et si je les tuais tous Madame ?
Aristide Tarnagda

«Vous comprenez, madame… Ne m’en voulez donc pas si je n’ai pas accueilli votre sourire, votre disponibilité comme un homme bien éduqué l’aurait fait. Je vous dirai bonjour après vous avoir parlé de mon sang dans son ventre, vous parler de moi qui une nuit, toutes les nuits, où les étoiles étaient toutes hilares, me suis jeté dans son ventre comme on jette une graine sous la terre.»
Quelque part dans le monde, un homme sur le trottoir d’une ville interpelle une conductrice qui attend que le feu passe au vert. Dans ce moment de suspension, Lamine dévide son histoire, celle de sa famille, et les tourments de son exil. À travers ses mots, il convoque son père, sa mère, son ami, sa femme, son fils… Ils vivent à des milliers de kilomètres et viendront pourtant hanter le bitume à ses côtés. Quand le feu passera au vert, Lamine partira-t-il pour son pays ou restera-t-il loin des siens ?
Mardi 07 Février 2017 - Samedi 11 Février 2017 
L'Usine

Truckstop
Lot Vekemans / Arnaud Meunier

«N'aie pas peur, tout va s'arranger, on gagnera des sous et puis on achètera un camion.»
Le Truckstop est un relais routier situé en pleine campagne dans le sud des Pays-Bas, au carrefour des grandes routes marchandes européennes.
L’établissement est tenu par une mère et sa fille Katalijne. Remco, un jeune camionneur s’y arrête fréquemment pour boire un café, grignoter. Tous trois espèrent une vie meilleure. Remco rêve de posséder son propre camion et d’emmener Katalijne dans ses périples ; la fragile jeune fille rêve de le suivre ; quant à la mère protectrice elle souhaiterait plutôt restaurer le Truckstop.
Mardi 07 Février 2017 - Samedi 11 Février 2017 
Théâtre Jean Dasté

Les Invisibles
Claudine Galea / Muriel Coadou et Gilles Chabrier

«Nous vous faisons une OFFRE Êtes-vous bien installée Un café peut-être Nous apprécions votre ponctualité votre effort à la tâche Nous voulons vous faire une bonne proposition.»
Les Invisibles, c’est une famille : Vieille, Vieux, Fille, Fils, que l’on suit durant trois ans. Tous distribuent des prospectus. D'abord la mère à la retraite, qui parle à son enfant fantasmé ; la fille secrétaire, en surcharge pondérale ; le père érotomane, au dos comme du verre ; puis le fils jeune garagiste, qui se prend pour une femme africaine. À force de tout faire ensemble, ils ne voient plus personne et rêvent d'un eldorado roumain. Ils divaguent, délirent, et ça explose.
Mardi 14 Février 2017 - Samedi 18 Février 2017 
L'Usine

La résistible ascension d'Arturo Ui
Bertolt Brecht / Dominique Pitoiset

«Vous, apprenez à voir, plutôt que de rester les yeux ronds. Agissez au lieu de bavarder. Voilà ce qui aurait pour un peu dominé le monde ! Les peuples en ont eu raison, mais il ne faut pas nous chanter victoire, il est encore trop tôt : le ventre est encore fécond d’où a surgi la bête immonde !»
Face à la montée en puissance du nazisme, Bertolt Brecht, en exil, écrit une de ses oeuvres majeures qui retrace l'accession au pouvoir d'Adolf Hitler et l'installation de son régime de terreur. L'ombre de Shakespeare et de son Richard III ne sont pas loin, ainsi que celle de Chaplin et de son Dictateur. Arturo, lui, est un assassin et un chef de bande, à qui un comédien devra donner des leçons de maintien pour qu'il s'adresse au peuple. Dominique Pitoiset, dans les pas de Brecht, s’attache à distinguer non seulement Hitler derrière Ui, mais aussi les mécanismes qui rendent possible, aujourd'hui encore, une telle prise de pouvoir. Après avoir créé ensemble un très remarqué, et déjà engagé, Cyrano de Bergerac, Philippe Torreton et Dominique Pitoiset se retrouvent avec la conviction que le théâtre est plus que jamais un miroir nécessaire et salutaire.
Mercredi 15 Février 2017 - Vendredi 17 Février 2017 
Théâtre Jean Dasté

Nous autres
Ievgueni Zamiatine / Matthieu Cruciani

Pour cet atelier avec la promotion 27, Matthieu Cruciani propose une adaptation et une mise en scène du roman de science-fiction Nous autres écrit en 1920 par l'auteur russe Ievgueni Zamiatine. Il s'agit du journal d'un homme du futur nommé « D-503 ». Son travail consiste à fabriquer l'Intégral, un vaisseau spatial destiné à convertir les civilisations extraterrestres au bonheur, que l'État unique prétend avoir découvert. Au cours du roman, D-503 se rend compte qu'il devient, malgré lui, de plus en plus attiré par l'ancien monde (en particulier le nôtre), caractérisé par la liberté, l'imprévisible et la précarité du bonheur. Comme dans la plupart des contreutopies (ou dystopies), l'État unique décrit dans le roman est un État totalitaire qui prétend régir toutes les activités humaines et faire le bonheur des hommes au détriment de leurs libertés individuelles.
Jeudi 23 Février 2017 - Samedi 25 Février 2017 
L'Usine

Battlefield
D’après le Mahabharata et la pièce de Jean-Claude Carrière / Peter Brook et Marie-Hélène Estienne

«La destruction n’arrive jamais les armes à la main. Elle arrive sournoisement, sur la pointe des pieds, nous faisant voir le mal dans le bien et le bien dans le mal. De toute manière, tu n’auras pas le choix entre la paix et la guerre.»
Le Mahabharata, long poème de la mythologie hindoue, décrit la guerre qui déchire la famille des Bharata. D’un côté se trouvent cinq frères, les Pandavas, et de l’autre leurs cousins, les Kauravas, les cent fils du roi aveugle Dritarashtra.
Lundi 06 Mars 2017 - Jeudi 09 Mars 2017 
Théâtre Jean Dasté

Asa Nisi Masa
José Montalvo

«J’ai écrit cette pièce d’abord pour moi et pour mon neveu de huit ans, pour nous faire plaisir, pour pouvoir lui montrer le spectacle pour enfant que je désire et qui n’existe pas. Pour laisser résonner l’extravagance de mes émerveillements d’enfant à l’âge d’homme.»
Asa Nisi Masa prend vie par une scène du chef-d’oeuvre cinématographique de Federico Fellini, Huit et demi. Comme la petite fille dans le film, l’imaginaire est convoqué sur le plateau par les mots magiques « asa nisi masa » suivis par des mouvements de bras.
Mercredi 08 Mars 2017 - Samedi 11 Mars 2017 
Opéra de Saint-Étienne - Théâtre Copeau

Genèse n°2
Ivan Viripaev / Yann Métivier et Thomas Gonzalez

 «Il est très important que je vous parle de l’auteure de cette pièce. Il se trouve qu’Antonina Velikanova est internée dans un hôpital psychiatrique, son diagnostic est une schizophrénie aiguë...»
Genèse n°2 est une pièce philosophique et narquoise, née de l’imagination furieuse du plus grand dramaturge russe actuel, Ivan Viripaev, qui entreprend d’y recréer le monde.
Mardi 14 Mars 2017 - Vendredi 17 Mars 2017 
l'Usine

La ville ouverte
Samuel Gallet / Jean-Pierre Baro

«Les choses commencent toujours par un détail. Naissent d’un détail. De rien. Que personne ne remarque au début. Un mur qui s’effrite. Une fissure sur une vitre.»
Parce qu’elles fuient chacune la destruction d’une grande ville occidentale, trois jeunes femmes se retrouvent dans un lieu abandonné à la campagne.
Elles s’organisent alors, se découvrent, se racontent, se méfient, s’inventent...
Et tentent de trouver des solutions pour se sortir du chaos.
Mardi 28 Mars 2017 - Jeudi 30 Mars 2017 
L'Usine

WIP (Work In Progress)
L'École (déc)ouverte / Atelier-spectacle de la promotion 28

En avoir ou pas, jongler avec plusieurs, l'aimer ou le détester, en trouver coûte que coûte, le garder précieusement, en changer radicalement, et s'en passer, le pourrait-on ? Le travail et son pendant le chômage sont au centre de nos vies et la préoccupation majeure de nos politiques. François Hollande a lié son avenir présidentiel à l'inversion de la courbe du chômage. Le projet de loi travail mené par Myriam El Khomri fait couler beaucoup d'encre et descendre les jeunes dans la rue.
Lundi 03 Avril 2017 - Samedi 08 Avril 2017 
Biennale internationale Design Saint-Étienne

Oliver
d’après Charles Dickens / Julien Rocha et Cédric Veschambre

«Oubliez le pain rassis et la casquette de gavroche, les rues brumeuses et mal éclairées de Londres au XIXe ! Cet Oliver se passe aujourd'hui, en France, proche de chez nous...»
Pour autant il reste toujours l'orphelinat, la maltraitance, les humiliations, la grande ville, le gang des voleurs, la complicité, les rires, les pleurs et le fol espoir porté par Oliver Twist.
Charles Dickens fut un fervent défenseur du droit des enfants, de l'éducation pour tous, de la condition féminine. Pour lui, la société façonne l’enfant, innocent par nature, et détermine son évolution future. Oliver Twist est un personnage humaniste, porteur d’utopies, fondateur d’une société nouvelle.
Mardi 04 Avril 2017 - Vendredi 07 Avril 2017 
L'Usine

Place des héros
Thomas Bernhard / Krystian Lupa

15 mars 1938. De la place des Héros s’élèvent les clameurs des Autrichiens venus accueillir Hitler au lendemain de l’Anschluss. Mais cinquante ans plus tard, ces cris, Madame Schuster les entend encore lors de crises douloureuses qui la condamnent à vivre loin de Vienne.
Vendredi 07 Avril 2017 
Théâtre National Populaire - Villeurbanne

S’il se passe quelque chose
Vincent Dedienne

Vincent Dedienne, un de nos plus célèbres anciens élèves, n'a pas peur des grands écarts artistiques. Dirigé par François Rancillac, il a joué aux côtés de Denis Lavant dans Le roi s'amuse, puis dans Le Médecin malgré lui, dirigé par Jean-Claude Berutti. Aujourd’hui, parmi les rares artistes seuls en scène produits par Laurent Ruquier.
Quand il avait huit ans, un dimanche après-midi d'ennui, Vincent a visionné une cassette VHS de Muriel Robin. Coup de foudre : c'est «ça» qu'il voulait faire. Vingt ans plus tard, il a « mixé » son apprentissage à l'école stéphanoise avec son «rêve d'enfance» pour créer S'il se passe quelque chose, un seul en scène qui rompt avec le stand up et renoue avec le théâtre. Il livre un autoportrait à la fois drôle et émouvant, un récit très humain que l'on ne parvient pas à oublier.
Vendredi 07 Avril 2017 
Centre culturel de La Ricamarie

Pratique


La Comédie
de Saint-Étienne
centre dramatique national

7, avenue Émile Loubet
42048 Saint-Étienne cedex 1



Information : 
+33 (0) 4 77 25 14 14
comedie@lacomedie.fr


Site internet :

www.lacomedie.fr