LA COLLINE

Points de non-retour [Thiaroye]
texte et mise en scène Alexandra Badea
du 19 Septembre
au 14 Octobre 2018 

Petit Théâtre
Comme dans les meilleurs récits, tout commence par une histoire d’amour. Dans la ferveur bouillonnante de la France pompidolienne de l’après-mai 68, des jeunes gens tombent amoureux, tous deux sont porteurs d’un lourd passé. L’un prend sa source dans l’Europe centrale de l’après-guerre, l’autre dans l’Afrique occidentale post-coloniale. Parviendront-ils à remonter le fil de leur histoire familiale pour vivre un présent serein ?
Dans une fresque déployée en trois parties dont la première sera créée à La Colline cette année, Alexandra Badea et ses acteurs donnent la parole à ceux que l’on n’entend pas, dans une traversée de l’histoire contemporaine et résolument universelle de la France.

Révélation Red in Blue trilogie
de Léonora Miano
mise en scène Satoshi Miyagi
du 20 Septembre
au 20 Octobre 2018
 
Grand Théâtre
Révélation Red in blue trilogie se déroule dans un espace mythologique. Inyi, figure de la divinité créatrice de l’Univers, doit faire face à une situation inédite : une grève. Les nouveaux-nés refusent d’avoir une âme incarnée en leur corps, ce qui est contraire aux lois de l’Univers, tant que les Ombres des âmes damnées n’auront pas rendu compte de leurs méfaits. L’espace mythologique de Révélation qu’explore Léonora Miano n’écrit jamais son nom, mais la multiplicité de notre monde. De la même façon, elle reste dans le domaine de la fiction, car elle la sait plus forte que la dénonciation. Mais, pour autant, elle ne triche pas avec son sujet, en confrontant un continent à la réalité des crimes qui y ont été perpétrés.

Inflammation du verbe vivre
texte et mise en scène Wajdi Mouawad
librement inspiré de philoctète de Sophocle
du 8 au 30 Novembre 2018 
Grand Théâtre
Avec Inflammation du verbe vivre, Wajdi Mouawad revient vers l’une des sources vives de son œuvre d’auteur et de metteur en scène, la Grèce antique, dont Sophocle est pour lui la figure essentielle. Après avoir présenté à La Colline l’oratorio poétique Les Larmes d’OEdipe, Wajdi Mouawad, en hommage à Robert Davreu, l’ami disparu, part en quête de Philoctète et des héros antiques. Le deuil et l’ébranlement sont ici matière à création, pour faire de situations impossibles un lieu de guérison. Au fil de son voyage, il rencontre les âmes abandonnées, entend les chiens qui hurlent, croise les dieux…pour finalement retrouver le goût de vivre et l’envie de poésie. Réapprendre à parler, à inventer les mots nouveaux pour faire rire et pleurer morts et vivants.

Au milieu de l'hiver, j'ai découvert en moi un invincible été
texte et mise en scène Anaïs Allais
du 9 Novembre
au 1er Décembre 2018 

Petit Théâtre
Abdelkader Benbouali a été l’un des premiers footballeurs professionnels algériens français à poursuivre une carrière en métropole. Champion de France avec l’Olympique de Marseille en 1937, sélectionné dans l’équipe de France pour la Coupe du monde de 1938, il a fait ses armes au Racing universitaire d’Alger, comme un certain Albert Camus, avec qui il joua au poste de défense au début des années 30. La suite de l’histoire va les séparer, l’un connaîtra le succès que l’on sait, l’autre, exilé, restera dans l’ombre. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Benbouali rentre en Algérie où il s’intéressera progressivement à la lutte indépendantiste algérienne et collaborera avec le FLN. En 1958, il est arrêté par les parachutistes français. Le lieutenant chargé de l’interroger était un supporteur inconditionnel de l’OM. L’attachement à son club de cœur se révélant plus fort que celui qu’il avait pour l’Algérie française, il s’abstint de le torturer. De nombreux Algériens n’auront pas cette chance.

Tous des oiseaux
texte et mise en scène Wajdi Mouawad
du 5 au 30 Décembre 2018 
Grand Théâtre
Eitan, un jeune scientifique allemand d’origine israélienne, entre en violente confrontation avec son père. Les chagrins se soulèvent, un gouffre s’ouvre où la nécessité de la vérité devient aussi brûlante qu’un fer rouge. Et broyées par la goudronneuse de l’Histoire, les tentatives de chacun pour continuer à s’aimer se paient au prix fort. Quand l’intime d’une vie est dynamité par la violence du monde, il n’existe aucune réalité qui puisse en dominer une autre. Dans ce labyrinthe où va, effroyable, le monstre aveugle des héritages oubliés, Wajdi Mouawad écrit les douleurs de l’ennemi pour aller à la rencontre de l’Autre.

Dormir 100 ans
texte et mise en scène Pauline Bureau
du 11 au 23 Décembre 2018 
Petit Théâtre
Avec Dormir cent ans, Pauline Bureau s’adresse aux enfants et à leurs parents autour de ce moment tant attendu par les uns et si appréhendé par les autres : l’entrée dans l’adolescence. Comme dans les contes Aurore et Théo, les deux jeunes héros, devront accomplir des exploits, passer des épreuves pour devenir soi-même. Ils rencontreront la peur de la solitude, la transformation de leurs corps, la séparation des parents, la naissance du désir, la recherche de l’amour, la honte... Et ils se rencontreront.




Pratique


La Colline
15 rue Malte-Brun
75020 Paris
métro Gambetta


Information : 
01 44 62 52 52
billetterie@colline.fr



Site internet :

www.colline.fr