ODEON - THEATRE DE L'EUROPE

Odéon 6e
12 septembre – 01 octobre 2017
Les Particules élémentaires
de Michel Houellebecq
adaptation, mise en scène et scénographie Julien Gosselin
En adaptant le roman de Houellebecq, Gosselin et ses interprètes se sont forgé une écriture théâtrale capable de se mesurer à une œuvre contemporaine et aux questions qu’elle pose, exaltant ses atmosphères, restituant les registres multiples de son style, donnant forme visible à l’acuité de ses réflexions toujours actuelles. L’enquête critique sur les contradictions et les tourments de l’individualisme au cours du XXe siècle finissant prend pour fil conducteur le destin de deux demi-frères, Bruno le littéraire obsédé et Michel le scientifique inhibé, dont les vies sont étudiées sous tous les angles : psychologique, sociologique, historique – et érotique, bien entendu.

Berthier 17e
05 octobre – 15 octobre 2017
три сестры [Les Trois Sœurs]
d'Anton Tchekhov
mise en scène Timofeï Kouliabine
en langue des signes russe, surtitré en français et anglais
Lors de leur création, ses Trois Sœurs ont été qualifiées d’“événement historique” par la critique. La proposition est en effet d’une radicalité et d’une efficacité extrêmes, suscitant l’émotion par des voies inédites : ce Tchekhov-ci est joué intégralement, littéralement, mais sans qu’une seule parole soit prononcée. Sur scène, les murs de la maison des Prozorov ne sont qu’indiqués au sol. Toutes ses pièces peuvent donc être habitées en même temps, sans risque de confusion, car entre le texte tchékhovien et ses spectateurs vient s’intercaler un niveau inédit : celui de la langue des signes russe, avec son vocabulaire et sa syntaxe propres, surtitrée en anglais et en français. 

Berthier 17e
07 novembre – 15 novembre 2017
La Vita ferma [La Vie suspendue]
texte et mise en scène Lucia Calamaro
en italien, surtitré en français
Lieu où l’on voit, le théâtre est une machine à fantômes. Depuis toujours, il fait place aux absents. C’est en termes théâtraux que Lucia Calamaro (triple lauréate en Italie du prestigieux prix UBU) pose la question de La Vita ferma : celle de ces individus que sont les morts, celle de “leur façon d’exister en nous et en dehors de nous”. Calamaro porte sa quête en scène par le biais d’un récit d’apparence toute simple, mettant en avant un couple, Simona et Riccardo, et Alice, leur fille. 

Odéon 6e
10 novembre – 22 décembre 2017
Les Trois Sœurs
d’après Anton Tchekhov
un spectacle de Simon Stone / artiste associé
création
Trois sœurs, trois destins entrelacés. Au fil du temps, les existences se précisent, les choix se figent, les rêves de la jeunesse se dissipent dans la médiocrité ambiante. Pourtant elles restent sœurs, jamais elles ne l’oublient... 

Berthier 17e
24 novembre – 21 décembre 2017
Festen
de Thomas Vinterberg et Mogens Rukov, adaptation théâtrale Bo Hr. Hansen
mise en scène Cyril Teste
Festen est une triple histoire de cinéma, de théâtre et de famille : un grand film superbement réalisé, mais aussi un texte dramatique de plein droit. Cette œuvre-carrefour offre un matériau idéal à Cyril Teste et au Collectif MxM pour poursuivre, après le succès de Nobody, leur exploration des sociétés contemporaines par le biais de la performance filmique. 

Berthier 17e
12 janvier – 10 février 2018
Saigon
un spectacle de Caroline Guiela Nguyen / artiste associée
les Hommes Approximatifs
en français et vietnamien, surtitré en français
Ce projet-ci réunit des comédiens français et vietnamiens pour donner corps ensemble à “cette France qui doit se raconter au-delà de ses propres frontières”. Bouquet de voix et de visages situé dans un restaurant valant pour tous lieux et tous temps, Saigon tresse des histoires d’exils et d’amour à partir de centaines d’émotions racontées en France et au Vietnam, puis métamorphosées en théâtre. 

Odéon 6e
26 janvier – 10 mars 2018
Macbeth
de William Shakespeare
mise en scène et scénographie Stéphane Braunschweig
création
De part et d’autre du meurtre du roi Duncan et de l’usurpation du trône par le régicide Macbeth, les questions qui se posent restent béantes comme des plaies. Le héros n’est peut-être qu’un brave qui a eu le malheur de croiser sur sa route trois sorcières dont il n’aurait pas dû écouter les prophéties. Mais de qui sont-elles les porte-parole ? Dans un monde où la boue des champs de bataille est l’envers sanglant des lieux feutrés du pouvoir, toutes les transgressions semblent devenues possibles. Macbeth est comme l’histoire d’un rêve qui prend peu à peu corps. Ce rêve semble d’abord flotter entre les deux époux Macbeth. Il ne se met à prendre, à coaguler, qu’à partir du moment où ils s’en reparlent. 

Berthier 17e
16 mars – 21 avril 2018
Ithaque [Notre Odyssée 1]
un spectacle de Christiane Jatahy / artiste associée
inspiré d’Homère
création
De retour après A Floresta que anda (2016), l’artiste associée à l’Odéon prendra pour point de départ de sa première création dans nos murs l’un des mythes fondateurs de la littérature occidentale : l’Odyssée. L’histoire d’un homme qui tente de rentrer chez lui après une longue guerre ; celle aussi de sa femme, qui l’attend pendant des années, sans même savoir s’il est encore en vie. Pour ce premier volet de ce qui s’annonce comme un diptyque, Jatahy s’est entourée de six comédiens (trois francophones, trois Brésiliennes qui sont ses interprètes de prédilection) afin d’interroger le retour chez soi comme aventure vitale, à partir des notions d’exil et d’odyssée. 

Odéon 6e
29 mars – 08 avril 2018
The Encounter [La Rencontre]
un spectacle de Complicité / Simon McBurney
d’après Amazon Beaming de Petru Popescu
en anglais, surtitré en français
Les Mayoruna, hommes-félins, vivent non loin des sources de l’Amazone, dans la vallée du Javari. En 1969, le photographe-reporter Loren McIntyre s’enfonça dans la jungle, aux confins du Brésil et du Pérou, à la recherche de leur tribu isolée et semi-nomade. L’expérience transforma sa vie. Seize ans plus tard, à Manaus, il raconta son histoire à Petru Popescu. L’écrivain roumain en tira un roman de cinq cents pages, Amazon Beaming. Simon McBurney y a puisé la matière d’un spectacle solo étrange et envoûtant, pour nous faire partager ce voyage hors du temps par les voies du théâtre le plus inventif et le plus contemporain. Muni d’un casque audio, chaque spectateur est immergé dans un univers sonore où le récit se fait parcours initiatique à travers les échos d’une autre nature, aux frontières immémoriales de la conscience. 

Odéon 6e
05 mai – 27 mai 2018
Tristesses
un spectacle d’Anne-Cécile Vandalem
Das Fräulein (Kompanie)
Tristesses : si ce nom se dit ici au pluriel, c’est qu’il est à la fois celui d’une île scandinave, d’un suspense policier, d’un symptôme politique. L’île est à peine imaginaire. Anne-Cécile Vandalem y a situé une fable pour notre temps. Martha Heiger, dirigeante du Parti du Réveil Populaire et favorite des prochaines élections, revient à Tristesses pour rapatrier le corps de sa mère sur le continent. Mais pourquoi Ida s’est-elle suicidée en se pendant au drapeau danois ? Et que manigance réellement sa fille ? 

Berthier 17e
11 mai – 10 juin 2018
Bérénice
de Jean Racine
mise en scène Célie Pauthe
Titus et Bérénice vivent un amour impossible. Ils ne peuvent se l’avouer. Bérénice ne peut pas même le concevoir : depuis cinq ans, son amant n’a cessé de lui jurer une passion éternelle. Quant à Titus, il préfère s’étourdir, s’aveugler. Mais voici que s’est levé le jour tragique. Entre la loi du monde et la foi des amants, il va falloir choisir. Et ce choix est un mortel déchirement. Il semblerait pourtant que Titus n’ait qu’un mot à dire pour dicter son désir à l’univers entier et s’unir à Bérénice. Elle-même l’y encourage : “Dites, parlez !” Pourquoi donc reste-t-il interdit ?... 

Odéon 6e
02 juin – 30 juin 2018
L'Avare
de Molière
mise en scène Ludovic Lagarde
Signé Ludovic Lagarde, voici un Avare de choc, bourreau des autres comme de soi-même, faisant le malheur de ses proches et la joie de ses spectateurs ! Avide autant qu’avare, Harpagon veut à la fois accumuler et retenir. Et surtout, ne pas consommer. Lagarde nous montre la demeure de son Harpagon quasiment sans mobilier, mais encombrée de containers prêts à être réexpédiés, en vertu de la loi du profit. Toute solidarité, tout lien familial ou social sont solubles dans l’or. Pour Harpagon, la richesse est faite pour disparaître au fond d’un trou noir, sans retour et sans fond, pareil à celui qu’il creuse au fond de son jardin pour y enfouir sa chère cassette. 

Pratique


Théâtre de l'Odéon 
Entrée du public : Place de l'Odéon, Paris 6e

Ateliers Berthier
Entrée du public : 1, rue André Suares, Paris 17e (angle du bd Berthier)


Information : 
+33 1 44 85 40 40

Site internet :

www.theatre-odeon.eu