NANTERRE AMANDIERS - CDN

FEYDEAU / UNE HACHE POUR BRISER LA MER GELÉE EN NOUS
Mise en scène GRÉGOIRE STRECKER
D’après « Occupe-toi d’Amélie » de GEORGES FEYDEAU
du 22 septembre au 1er octobre 2017
Feydeau/Une hache pour briser la mer gelée en nous est une adaptation-transposition de Occupe-toi d’Amélie, pièce jouée en 1908. Amélie est une cocotte — une «escort» dirait-on aujourd’hui — une ancienne bonne qui veut briller, un personnage caméléon qui se transforme pour se conformer au désir des autres. Plutôt que d’actualiser la pièce et de modifier son écriture, le travail de l’auteure Noëlle Renaude vise ici à créer une sorte d’augmentation de notre réalité contemporaine, afin de se débarrasser du folklore de ce début du xxe siècle. 

ENDGAME (FIN DE PARTIE)
Mise en scène TANIA BRUGUERA
Texte SAMUEL BECKETT
du 22 septembre au 1er octobre 2017
Dans cette pièce en un acte, les relations entre dominants et dominés varient et se répètent inlassablement, si bien qu’il est impossible de deviner qui asservit réellement l’autre. La relation entre Hamm (le maître infirme) et Clov (le serviteur) peut se lire de mille manières. C’est bien l’infini des possibilités qui intéresse Tania Bruguera, autant que la manière dont chaque lecteur et spectateur va se positionner face à cette pièce. Pour cela, elle a imaginé un dispositif théâtral unique: un grand cylindre, haut de 8,5 mètres et entouré d’une forêt d’échafaudages, sur lesquels les spectateurs sont installés debout, chacun regardant le spectacle qui se joue dans l’arène en contrebas. 

SOUBRESAUT
Conception THÉÂTRE DU RADEAU
Mise en scène et scénographie FRANÇOIS TANGUY
du 22 septembre au 8 octobre 2017
Soubresaut est le nouveau poème théâtral de François Tanguy et du Théâtre du Radeau. «Soubresaut», comme cet état transitoire, où les images vibrent et où les lignes de vie se mettent à trembler comme autant de raccords entre l’horreur et la beauté. Dans cette fresque dont le tracé ne cesse de se défaire et de se recomposer, les voix de Kafka, Ovide, Dante, Giordano Bruno, Labiche, Peter Weiss, Kierkegaard et quelques autres côtoient les corps des acteurs, pris entre apparition et disparition. Les présences éclatent dans différentes pénombres, par ce contraste avec l’ombre ou le reflet, lorsque les corps ne se laissent percevoir que dans leur fragile porosité. 

GENERAL ASSEMBLY / GENERALVERSAMMLUNG / ASSEMBLÉE GÉNÉRALE
Conception MILO RAU / IIPM
du 3 au 5 novembre 2017
Milo Rau et l’International Institute of Political Murder poursuivent avec General Assembly leur réflexion sur le réalisme au théâtre et sur l’action qu’il peut exercer sur le réel. Du 3 au 5 novembre 2017, soit 100 ans après la Révolution d’Octobre, un rendez-vous de grande ampleur réunira à la Schaubühne de Berlin 60 délégués venus du monde entier, avec l’intention de concurrencer le parlement allemand nouvellement élu. Ils représenteront tous ceux qui sont confrontés à la politique allemande sans avoir leur mot à dire: des habitants qui n’ont pas de droits politiques en Allemagne, citoyens du monde qui ne sont pas représentés par leurs gouvernements, mais aussi des acteurs non-humains (animaux, plantes et objets). 

LA FILLE DU COLLECTIONNEUR
Conception et mise en scène THÉO MERCIER
du 14 au 19 novembre 2017
Depuis ses premiers spectacles, Du futur faisons table rase (2014) puis Radio Vinci Park (2016), le travail de Théo Mercier a opéré un basculement des arts plastiques au spectacle vivant. Il nous invite, cette saison, à rencontrer la fille du collectionneur. Son corps est le point de départ d’une visite d’un genre inédit… Il est le fil conducteur de la pièce, multipliant les points de vue, de l’objet au sujet, de l’auteur à la muse, tantôt spectatrice ou fille du collectionneur. Une voix off égraine l’inventaire des œuvres disparues mais dont on devine encore les présences sur un mur laissé vide. Marlène Saldana pose nue et mime les objets énumérés. Son corps laisse s’exprimer les rapports affectifs qui la lient à chacun d’entre eux. 

ERMITOLOGIE
Conception, mise en scène et sculptures CLÉDAT & PETITPIERRE
du 15 au 19 novembre 2017
Yvan Clédat et Coco Petitpierre invitent le spectateur à entrer dans la construction d’une «ermitologie» étrange et décalée telle qu’elle s’invente sous ses yeux. La coexistence des objets sculpturaux et des corps dissimulés, qui est à la genèse de l’œuvre des deux plasticiens et performers, s’inspire ici de références multiples : l’ermite, héros de la fable, a pris la forme d’un Homme qui marche d’Alberto Giacometti, et l’objet de ses tentations celle d’une Vénus paléolithique de Willendorf. 

LES SONGES D’ANTOINE
Conception, mise en scène et sculptures CLÉDAT & PETITPIERRE
les 14, 15 et 19 novembre 2017 . 
Spectacle tout public à partir de 6 ans
Adaptation pour enfants du spectacle Ermitologie, Les Songes d’Antoine propose aux jeunes spectateurs de vivre ensemble un rêve étrange, peuplé de créatures entre lesquelles s’inventent des relations familières et ludiques. Vivant dans une grotte dorée couronnée d’un paysage miniature, Antoine l’ermite est un homme-sculpture. Il est visité tour à tour par une boule de vent, un oiseau-lapin et une Vénus préhistorique.

À NOUS DEUX MAINTENANT
Conception, adaptation et mise en scène JONATHAN CAPDEVIELLE
D’après le roman « Un crime » de GEORGES BERNANOS
du 23 novembre au 3 décembre 2017
Jonathan Capdevielle s’empare d’Un crime, écrit par Georges Bernanos en 1935, et le tire vers les questions qui peuplent son univers théâtral. Dans ce polar qui se détache du réalisme du roman policier classique, l’enquête tourne autour de la figure énigmatique du curé de Mégère, personnage aussi trouble que charismatique. Nouveau venu dans une petite bourgade des Alpes, le jeune prêtre subjugue autant les habitants du village que le juge chargé de mener l’enquête. Sous la soutane, se devine un individu habité par un besoin absolu d’identité…

LENZ
Mise en scène JACQUES OSINSKI
Texte GEORG BÜCHNER
du 23 novembre au 3 décembre 2017
Dans Lenz, nouvelle de 1835, le jeune écrivain allemand Büchner dresse le portrait d’un dramaturge, un malheureux poète devenu fou. Auteur important du «Sturm und Drang», courant littéraire allemand préromantique, Lenz séjourne chez le pasteur Oberlin à partir de 1777, chez qui il souffre de troubles psychiques. 

JE SUIS UN PAYS
COMÉDIE BURLESQUE ET TRAGIQUE DE NOTRE JEUNESSE PASSÉE

Ecriture, mise en scène, conception visuelle et scénographique VINCENT MACAIGNE
du 25 novembre au 8 décembre 2017
Pour sa nouvelle création théâtrale, l’auteur, acteur, metteur en scène et réalisateur Vincent Macaigne part cette fois d’un drame qu’il a écrit il y a une vingtaine d’années. Au sortir de l’adolescence, il rédige une pièce, intitulée Friche 22.66, sur laquelle il reviendra pendant plusieurs années jusqu’à en esquisser une mise en scène alors qu’il est élève du Conservatoire de Paris. Féérie autant que drame épique, elle met en scène un monde onirique où se croisent anges et rois, communauté en péril et enfant-prophète. C’est une sorte de cauchemar d’angoisse dans lequel le mythe, le conte et le burlesque se confondent.
Et 
VOILÀ CE QUE JAMAIS JE NE TE DIRAI
Parallèlement à la création de Je suis un pays, Vincent Macaigne invite l’artiste finlandais Ulrich von Sidow, connu pour ses performances aussi imprévisibles que radicales, en lui soumettant une question qui est un des points de départ de Je suis un pays : l’art peut-il sauver le monde? 

CROWD
Conception, chorégraphie et scénographie GISÈLE VIENNE
du 7 au 16 décembre 2017
Surexposés sur fond noir, des corps brillent au cœur d’une nuit, comme figés par le flash d’un appareil photo. Quinze personnes participent à une fête improvisée, sur fond de musique électronique et techno. Pour Crowd, Dennis Cooper et Gisèle Vienne composent ensemble une partition chorégraphique et théâtrale où les histoires se croisent et se superposent, une narration sans paroles audibles qui vient déployer le paysage complexe de cette fête. Une fête traversée de sentiments exaltés et contradictoires, où la violence se mêle à la jubilation, où la sensualité épouse la cruauté. 

99 WORDS FOR VOID
Conception et mise en scène LOND MALMBORG
les 15 et 16 décembre 2017
Lors de l’attaque contre Charlie Hebdo en janvier 2015, Maike et Iggy Lond Malmborg, jeunes performeurs estoniens, étaient à Bruxelles où l’État a réagi à la menace en postant des soldats lourdement armés dans les rues. C’est là que l’idée du spectacle a germé : que défendent ces soldats ? Quelles sont ces valeurs qui doivent être exprimées haut et fort ? En Occident, l’acceptation des règles de l’économie libérale mondialisée a encouragé des politiques fondées sur la valorisation des droits individuels et des libertés personnelles. Mais qu’en est-il du rêve commun? 99 Words for Void expérimente la manière dont les politiques néolibérales ont construit le fameux projet européen. 

SONATA WIDM (LA SONATE DES SPECTRES)
Mise en scène, scénographie et son MARKUS ÖHRN / NOWY TEATR
Texte AUGUST STRINDBERG
du 19 au 22 janvier 2018
Sous leurs énormes masques en plastique grotesques et ensanglantés, et avec leurs voix déformées de dessin animé, les personnages de la Sonate des spectres sont des marionnettes méconnaissables, inhumaines et macabres. Avec les acteurs polonais de l’ensemble du Nowy Teatr (Varsovie), Markus Öhrn s’empare du texte controversé de Strindberg pour créer un conte de fées dur et sombre où se dévoile un univers de cauchemars et de visions monstrueuses, dans une atmosphère tragicomique. 

WARUM LÄUFT HERR R. AMOK? (POURQUOI M. R. EST-IL ATTEINT DE FOLIE MEURTRIÈRE?)
Mise en scène SUSANNE KENNEDY / MÜNCHNER KAMMERSPIELE, d’après le scénario de RAINER WERNER FASSBINDER & MICHAEL FENGLER
du 25 au 28 janvier 2018
Adapté d’un film réalisé par Rainer Werner Fassbinder et Michael Fengler, Pourquoi M. R. est-il atteint de folie meurtrière? raconte l’histoire d’un homme ordinaire qui fait tout ce qu’on attend de lui, avant de finir par assassiner ses proches. Il vit dans un monde ordonné au millimètre près, où la vie humaine rejoint celle des plantes et où l’on tue le temps plutôt qu’on le vit. Dans cet intérieur oppressant, les êtres humains s’effacent derrière les rôles sociaux qu’ils doivent tenir coûte que coûte et finissent par être envahis par un sentiment puissant d’agressivité. 

L’EFFET DE SERGE
Conception, mise en scène et scénographie PHILIPPE QUESNE / VIVARIUM STUDIO
du 8 au 11 février 2018
En 2018, Vivarium Studio célèbre l’anniversaire des dix ans de L’Effet de Serge (2007) et de La Mélancolie des dragons (2008), deux spectacles pensés en diptyque, qui ont tracé les lignes de force de la compagnie. Que ce soit dans l’appartement de Serge ou dans le paysage féérique et enneigé de La Mélancolie des dragons, Philippe Quesne aborde la question de l’art à travers ce qui semble le plus dérisoire : les pratiques amateurs de doux rêveurs qui échafaudent des mondes à partir de rien. 

LA MÉLANCOLIE DES DRAGONS
Conception, mise en scène et scénographie PHILIPPE QUESNE / VIVARIUM STUDIO
du 6 au 11 février 2018
En 2018, Vivarium Studio célèbre l’anniversaire des dix ans de L’Effet de Serge (2007) et de La Mélancolie des dragons (2008), deux spectacles pensés en diptyque, qui ont tracé les lignes de force de la compagnie. Que ce soit dans l’appartement de Serge ou dans le paysage féérique et enneigé de La Mélancolie des dragons, Philippe Quesne aborde la question de l’art à travers ce qui semble le plus dérisoire: les pratiques amateurs de doux rêveurs qui échafaudent des mondes à partir de rien. Réduit à son expression la plus triviale et la plus simple, l’effet devient dans le théâtre de Philippe Quesne la quintessence même de la poésie, la dose de folie supplémentaire qui permet de faire décoller le réel. 

SÉLECTION DE FILMS ET INSTALLATION SONORE
MARTIN LE CHEVALLIER
du 6 au 11 février 2018
Né en mai 68, Martin Le Chevallier est artiste plasticien et réalisateur. Il développe un travail politique fait de films, de détournements ou d’interventions contextuelles. Dans ses films ou installations vidéo, il invente une écriture singulière. Fidèle à une esthétique et à un humour du plan fixe, il met en place des jeux de distanciation empruntant aux conventions théâtrales: un personnage résume un peuple («le surendetté américain», «le défricheur amazonien»…), deux autres figurent une armée ou s’invitent dans une action pour la commenter.
 
Les films de Martin Le Chevallier sont présentés en écho à l’anniversaire des 10 ans de L’Effet de Serge et de La Mélancolie des dragons. On y retrouve les interprètes Gaëtan Vourc’h et Isabelle Angotti, figures récurrentes des spectacles de Philippe Quesne.

MILIEU
Conception et jeu RENAUD HERBIN
du 6 au 11 mars 2018 
Spectacle tout public à partir de 8 ans
La marionnette raconte l’humain dans ce qui le constitue. Elle explore sa capacité à nous dire «je suis là» et à s’en étonner. Milieu (crée en 2014) est un séjour au cours duquel la marionnette à fil s’expose aux variations climatiques de son environnement. À l’image d’un récit de Samuel Beckett, Milieu dépeint une situation aussi drôle que métaphysique. Renaud Herbin propose ici une variation contemporaine autour de la notion de castelet, jouant avec les échelles et la gravité du corps suspendu.

LE BOUT DE LA LANGUE
Conception et jeu PIETER DE BUYSSER / ROBIN
du 7 au 18 mars 2018
Un philanthrope doté d’une immense foi dans le progrès et d’un défaut d’élocution entreprend de construire un vaisseau spatial. Le récit croise une forte courbure dans l’espace-temps, une petite fille lassée du Messie et un détective perdu que plus personne ne recherche. Un accélérateur de particules portatif, des tourbillons dans la mer de Chine, une douzaine de nébuleuses spirales et un trou noir majestueux font peu à peu monter la tension… Pour fabuleux qu’ils puissent être, tous les éléments de ce spectacle planétaire sont inspirés par la réalité politique et scientifique actuelle. 

EN ATTENDANT MARS
Un film de BERTRAND DEZOTEUX
du 7 au 18 mars 2018
En attendant Mars (2016) est un film qui mêle théâtre de marionnettes et réalité documentée. Inspiré du projet de simulation d’exploration spatiale Mars 500, l’expédition pilotée par la Russie en 2010-2011, consistait en un voyage vers la planète rouge, en conditions quasi réelles avec reproduction d’un espace confiné. Durant cinq cent vingt jours, six cosmonautes embarqués ont virtuellement voyagé dans l’espace et découvert une reconstitution du sol martien. Cette expérimentation avait pour objectif d’étudier les réactions physiologiques et psychologiques résultant de cet enfermement volontaire. 

BALLROOM
Chorégraphie BEGÜM ERCIYAS
du 9 au 11 mars 2018
Dans Ballroom, Begüm Erciyas développe une chorégraphie sans danseurs ; une chorégraphie basée sur les propriétés physiques des balles de ping-pong ; une chorégraphie dont les accents et les staccatos reposent sur l’interaction d’une balle et d’un sol ; une chorégraphie dont la part d’imprévisibilité vient de la rencontre aléatoire des objets qui la composent. Expérience autant physique que sensible, Ballroom vient interroger la place du spectateur et son rapport à la représentation. 

LA DÉMANGEAISON DES AILES
Conception et scénographie PHILIPPE QUESNE / VIVARIUM STUDIO
du 15 au 18 mars 2018
Le titre du projet se définit comme un champ de recherche, où il est question de tourner autour de la thématique, à côté, et surtout dans tous les sens. Autopsie de nos rêveries, on y questionne la démangeaison des ailes comme métaphore traversant l’histoire des arts. On y parle évidemment d’hommes et de leur devenir oiseaux, de légendes et de réalités. On y parle surtout plus largement, de la notion d’envol et de chute, de tentatives et d’échecs, de désirs et de désillusions. La Démangeaison des ailes est la première création de Philippe Quesne, en 2003, avec la compagnie Vivarium Studio.

LE VOYAGER RECORD
Un spectacle de DANIELA LABBÉ CABRERA & ANNE-ÉLODIE SORLIN
Spectacle fragmentaire mêlant théâtre d’objet, vidéo et captation d’images en direct, Le Voyager Record (créé en 2013) dresse un inventaire poétique du monde dans lequel le spectateur de tout âge est invité à voyager librement. Un spectacle en apesanteur, à la frontière des genres, pour questionner notre mémoire collective et essayer d’interroger ce qui fonde notre humanité.

ÇA DADA
Ecriture et mise en scène ALICE LALOY
du 28 au 31 mars 2018 
Spectacle tout public à partir de 6 ans
C’est en réponse à l’absurdité d’un monde en guerre, happé par les mœurs bourgeoises, l’ordre établi, et prisonnier d’une conception unique du beau dans l’art, que naissait il y a cent ans le mouvement Dada. Dada est une révolution artistique menée par des artistes qui ne croient plus au monde dans lequel ils vivent et décident d’en inventer un autre : un monde de fantaisies, de liberté, de folies poétiques, de scandales. Quel est le visage de Dada aujourd’hui? Quelles traces cet élan révolutionnaire a-t-il laissées? C’est la question que s’est posée Alice Laloy, frappée par la proximité entre guerre d’hier et guerre d’aujourd’hui, crise d’hier et crise d’aujourd’hui. 

MONDES POSSIBLES
LE PRINTEMPS À NANTERRE-AMANDIERS !

avril – mai 2018
LES FRÈRES CHAPUISAT / GWENAËL MORIN / SANJA MITROVIĆ / KOM.POST / PASCALE MURTIN / SARAH VANHEE – CAMPO / LÉA DROUET, MASSIMO FURLAN / BRUNO LATOUR, FRÉDÉRIQUE AÏT‑TOUATI, PHILIPPE QUESNE / THÉO MERCIER, STEVEN MICHEL
Pour le printemps 2018, Nanterre-Amandiers adopte la temporalité particulière et trépidante des festivals. C’est d’abord Extra Ball, carte blanche conçue avec le Centre Culturel Suisse (Paris), puis MAI 18, interrogation contemporaine des événements de mai 68 à travers différentes créations artistiques. Deux temps forts qui se répondent comme un diptyque et défrichent des territoires utopiques. Pendant ce printemps, le théâtre laisse sa porte grande ouverte et s’affranchit de la séparation entre intérieur et extérieur, scène et plein air, ville et théâtre. Une manière de se demander comment faire encore monde ensemble.


Pratique


Nanterre Aùandiers
7 avenue Pablo Picasso
92000 Nanterre



Billetterie
01 46 14 70 70


Site internet :

www.nanterre-amandiers.com