CDN BESANÇON FRANCHE-COMTÉ

Départ arrêté
Les rois du rallye
Avec Céline Chatelain, Pio d’Elia, Patrice Jouffroy
Regard extérieur Fabrice Bisson, Bernard Daisey
Du 26 au 29 septembre 2017
En extérieur (lieu à préciser)
A partir de 10 ans
Attachez vos ceintures, à vos marques, prêts, stop ! Bienvenue au nouveau point de départ pour le rallye automobile des Platanes. Excitation avant le départ, briefing sur le déroulé des opérations, mémorisation des étapes… Pilotes ou co-pilotes, une rallygirl et deux rallymen nous entraînent à toute allure dans le monde de la course auto…

La cantatrice chauve avec ses fins inédites
Avec Mireille Herbstmeyer, Jean-Louis Grinfeld, Elizabeth Mazev / Marie-Paule Sirvent (en alternance), Emmanuelle Brunschwig, Olivier Achard, Christophe Garcia / François Berreur (en alternance)
Du 10 au 12 octobre 2017
Théâtre Ledoux
Elle a beau être toujours coiffée de la même façon, La Cantatrice chauve n’a pas pris une ride. La pièce de Ionesco, mise en scène à Besançon par Jean-Luc Lagarce en 1991, a été reprise par les mêmes acteurs, sous le regard de l’un d’entre eux, François Berreur, compagnon de route depuis les tout débuts.

Je suis d’ailleurs et d’ici
Avec les étudiants du DEUST théâtre de l’Université de Franche-Comté
Le 17 novembre 2017
Cdn Grande Salle
Ils viennent d’Erevan, de Prizren, de Nouadhibou : d’ailleurs. Ils vivent maintenant à Besançon : ici. Auteure associée au CDN de Besançon depuis 2014, Violaine Schwartz a recueilli la parole d’anciens et d’actuels demandeurs d’asile rencontrés par le biais du Collectif de Défense des Droits et Liberté des Étrangers. À partir de leurs témoignages, elle a écrit trois courtes pièces qui donnent à entendre la voix de personnes en exil, à la recherche d’un lieu où reprendre vie : Indéterminé / Alors, on chante ? / Les Judas. Un quatrième texte, La Nuit d’avant, a été composé lors d’un atelier d’écriture avec les jeunes comédiens du DEUST qui vont donner corps à ces voix. 

La mission 
Souvenir d’une révolution
Avec Javier Amblo, Susy Arduz Rojas, Fernando Azoge, Selma Baldiviezo Cassis, Alana Delgadillo, Jessie Gutierrez, Oscar Leaño, Antonio Peredo Gonzales, Marcela Mendez, Marcelo Sosa et Gabriela Tapia
Du 22 au 23 novembre 2017
Cdn Grande Salle
1794, la Convention vote à Paris l’abolition de l’esclavage dans les colonies. Trois émissaires sont envoyés en Jamaïque pour y organiser le soulèvement des esclaves contre le joug britannique. Mais leur mission est interrompue par un contrordre : le gouvernement qui les avait envoyés a été destitué par Bonaparte et il n’est plus question d’abolir l’esclavage. Cet épisode avorté de la Révolution Française inspire à Heiner Müller, dans l’Allemagne de l’Est de la fin des années 1970, une pièce à la temporalité déconstruite qui confronte l’idéal révolutionnaire aux expériences historiques qu’il recouvre et aux trahisons qu’il subit.

La passion de Félicité Barette
D’après trois contes de Gustave Flaubert
Avec Régis Laroche, Flore Lefebvre des Noëttes
Du 5 au 9 décembre 2017
Cdn Grande Salle
Saint Julien L’Hospitalier, saint Jean Baptiste, Félicité Barette. Flaubert, dans Trois contes, compose un triptyque à par tir de deux vies de martyrs très connus et de celle, fictive, d’une pauvre femme ignorante. Tous trois traversés par des épreuves épouvantables, guidés par une quête d’absolu, ils achèvent leur existence emportés dans une extase mystique. La Félicité d’Un coeur simple devient ainsi, sous la plume de l’écrivain, l’égale des saints ; et ceux-ci sont à leur tour ravalés au statut de créatures de fiction. 

Bérénice
Avec Clément Bresson, Mounir Margoum, Mahshad Mokhberi, Mélodie Richard, Hakim Romatif (distribution en cours)
Du 24 janvier au 2 février 2018
Cdn Grande Salle
« Titus, qui aimait passionnément Bérénice, et qui même, à ce qu’on croyait, lui avait promis de l’épouser, la renvoya de Rome, malgré lui et malgré elle, dès les premiers jours de son empire ». À par tir de ce bref épisode de l’histoire romaine, et se donnant comme défi de « faire quelque chose de rien », Racine compose une oeuvre-manifeste, tragédie de la séparation et de l’amour radical. La simplicité y fait la force de l’action scénique, et l’épure des vers devient une respiration intime, un souffle vital transmuant la douleur en beauté. Célie Pauthe a redécouvert Bérénice à travers un court-métrage réalisé par Marguerite Duras en 1979, Césarée. Dans ce film-poème, qui sera présent dans le spectacle, l’auteure-cinéaste imagine l’après séparation, le retour de Bérénice à Césarée, sa ville natale de Judée, dont elle était reine et qu’elle quitta pour suivre Titus, le colonisateur, destructeur du temple de Jérusalem.

Blablabla
Avec Armelle Dousset
Composition Joris Lacoste création sonore Vladimir Kudryavtsev création lumière et régie générale Marianne Pelcerf
Du 7 au 13 février 2018
Cdn grande salle
A partir de 6 ans
Depuis 2007, l’Encyclopédie de la parole recueille des enregistrements sonores qui nourrissent une gigantesque collection explorant les pouvoirs de la parole humaine. Avec blablabla, ce sont les enfants qui ont la parole, ou plutôt l’oreille : à l’école, à la maison, dans la rue, chez le médecin, à la télévision, au cinéma, chez les amis, qu’est-ce qu’entendent les enfants ? Comment se réapproprient-ils les paroles les plus diverses qui leur parviennent ? 

La vase
Un projet théâtral de Marguerite Bordat et Pierre Meunier
Une fabrication collective avec Freddy Kunze, Thomas Mardell, Pierre Meunier, Jeanne Mordoj, Muriel Valat
Du 6 au 9 mars 2018
L’Espace
L’homme confronté à la matière, tel est toujours le point de départ des explorations aussi ludiques que philosophiques des spectacles de la Belle Meunière. Après la pierre, le sable, la tôle, les pneus, accompagnés de quatre autres acteurs-expérimentateurs, Marguerite Bordat et Pierre Meunier s’attaquent à la vase, cet élément malsain, visqueux et malodorant. Leur laboratoire, espace de contrôle, est peu à peu envahi et débordé par la matière molle, et les observateurs sont menacés d’absorption dans une boue qu’ils ne maîtrisent plus. Mais le risque de souillure et d’engloutissement peut laisser place à des expériences plus audacieuses, à la joie revivifiante du lâcher prise. L’envahissement de la boue devient un agent poétique et provocateur, la métaphore concrète de notre relation à un monde glissant où l’on tente de ne pas perdre pied. 

Désobéir 
Le monde était dans cet ordre-là quand nous l’avons trouvé 
Texte Mathieu Riboulet
Conception et mise en scène Anne Monfort
Ecriture au plateau d’après Entre les deux il n’y a rien de Mathieu Riboulet
Avec Katell Daunis, Pearl Manifold et Jean-Baptiste Verquin
Du 20 au 22 mars 2018
Cdn Grande Salle
Trois acteurs se partagent la scène et la parole pour donner voix à l’écriture tranchante et lumineuse de Mathieu Riboulet. Dans son récit autofictionnel Entre les deux il n’y a rien, traversée d’un jeune homosexuel français dans l’Allemagne de la Fraction Armée Rouge et dans l’Italie des années de plomb, la mémoire intime redessine a posteriori une cartographie européenne de la violence politique. Retour sur les luttes des années 1970, ce texte croise dans le spectacle improvisations et travail documentaire sur des cas de désobéissance civile dans l’Europe d’aujourd’hui. 

Saigon
Caroline Guiela Nguyen / Les Hommes Approximatifs
Avec Caroline Arrouas, Dan Artus, Adeline Guillot, Thi Truc Ly Huynh, Hoàng Son Lê, Phú Hau Nguyen, My Chau Nguyen Thi, Pierric Plathier, Thi Thanh Thu Tô, Anh Tran Nghia, Hiep Tran Nghia
Ecriture Caroline Guiela Nguyen avec l’ensemble de l’équipe artistique, mise en scène Caroline Guiela Nguyen
Du 25 au 26 avril 2018
Cdn Grande Salle
Saïgon était le nom d’une métropole, devenue Hô-Chi-Minh-Ville après la Guerre du Vietnam. C’est aujourd’hui le nom que por tent 235 restaurants vietnamiens en France. Et c’est un restaurant vietnamien que Caroline Guiela Nguyen recrée sur scène avec une troupe nombreuse, réunissant comédiens français et vietnamiens. Dans ce lieu de convivialité et de rencontres, les souvenirs affleurent, les vies se racontent, passé et présent se nouent pour dérouler un récit choral qui fait naviguer entre la France de 2017 et le Saïgon de 1956. 

Juliette et les années 70 (second volet de la Mate)
Texte, conception et jeu Flore Lefebvre des Noëttes
Collaboration artistique Anne Le Guernec 
Du 2 au 31 mai 2018
Cdn La Cave
Dans La Mate, présenté au CDN de Besançon en 2015, Flore Lefebvre des Noëttes racontait son enfance dans les années 1960, au sein d’une famille nombreuse catholique, entre son père militaire et bipolaire, et sa mère, « la Mate », personnage haut en couleur. Deuxième partie de cette saga familiale auto-fictionnelle, Juliette et les années 70 retrace l’adolescence du personnage principal, alter ego de la comédienne. 
 
George Dandin ou le mari confondu
Texte Molière, Mise en scène Jean-Pierre Vincent
Avec Olivia Chatain, Gabriel Durif, Aurélie Edeline, Vincent Garanger, Iannis Haillet, Elisabeth Mazev, Anthony Poupard, Alain Rimoux
23 au 24 mai 2018
Théâtre Ledoux
Paysan enrichi, George Dandin a pu s’acheter tout ce qu’il a voulu, tout ce dont il rêvait : un château, des perruques à la mode, une par ticule à son nom et même une femme, Angélique, rejetonne de la noble – et désargentée – famille de Sotenville. Mais le rêve tourne au cauchemar pour le parvenu, qui subit la surveillance étroite et le mépris de sa belle-famille, le dédain et le dégoût de sa jeune épouse, les tromperies de son entourage. 

Pratique

TDGTDG 
CDN Besançon Franche-Comté
Avenue Edouard Droz
Esplanade Jean-Luc Lagarce
25000 Besançon



Information : 
accueil@cdn-besancon.fr
03 81 88 55 11



Site internet :

cdn-besancon.fr

w